Site français  Site anglais

Concevoir des suivis de la biodiversité

Une coopération OFB et CNRS

Les gestionnaires d’espaces naturels protégés ont pour mission de développer la connaissance de la biodiversité, d’assurer un suivi scientifique de leurs patrimoines naturels au regard des changements globaux, et d’évaluer l’efficacité de leurs mesures de gestion. Pour soutenir cet objectif, l'Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (UMR 5175 CEFE) ont mis en place en une coopération visant à :

  • fournir un appui méthodologique et statistique pour la conception et la mise en œuvre d’opérations scientifiques (inventaires, suivis, etc.),
  • permettre un transfert continu de compétences, de savoirs et de méthodes à l'ensemble des gestionnaires d’espaces naturels.

Initiée en 2018 au profit des parcs nationaux, cet appui s’est ouvert début 2020 aux autres réseaux d’espaces naturels protégés : parcs naturels marins, réserves naturelles, parcs naturels régionaux, espaces naturels sensibles, sites acquis par les conservatoires d'espaces naturels, Natura 2000, etc. Pour cela, un appel à manifestation d'intérêt à destination de ces gestionnaires a été lancé fin 2019 (liste des lauréats disponible ici). 

Lac Mercantour
Parc national du Mercantour (A. Jailloux / OFB)

Fournir un appui aux gestionnaires d’espaces naturels protégés

Des rapports mis à disposition de tous les gestionnaires

Chaque sujet étudié dans le cadre de la coopération fait l’objet d’un rapport détaillant les choix méthodologiques et techniques retenus pour concevoir le protocole de l’opération scientifique.

Chaque protocole conçu doit permettre de répondre à une ou plusieurs questions posées par un gestionnaire ou un collectif de gestionnaires. Ces rapports incluent notamment les éléments suivants :

  • contexte sur le sujet étudié, (re)formulation de(s) question(s) posée(s), choix méthodologiques,
  • stratégie d’échantillonnage, techniques de collecte de données sur le terrain et moyens nécessaires,
  • analyse des données, références bibliographiques, transférabilité du protocole, etc.

Ces protocoles peuvent faire l’objet de modifications au cours du temps (évolution des questions et/ou de l’échelle de l’étude, nouvelles techniques de relevés, méthodes d’analyses, etc.). Toute modification apportée au protocole entraînera la publication d’une nouvelle version du rapport en question.

Nouveaux livrables - 2 rapports méthodologiques

sur la dynamique de reconquête de la faune et la flore après incendie
sur le suivi démographique d’une population de gecko suite à une translocation pour recoloniser un espace restauré

      Des sujets liés aux grands enjeux des espaces protégés

      Au niveau mondial, le rythme d’extinction des espèces animales et végétales et la dégradation des écosystèmes devraient s’accélérer dans les prochaines années sous la pression de plusieurs changements globaux. En métropole et outre-mer, les espaces naturels protégés sont particulièrement concernés, à différents degrés, par le réchauffement climatique, les mutations agricoles, l’augmentation des incendies, les risques de pollution ou encore la progression d'espèces exotiques envahissantes.
      Les sujets traités dans le cadre de cette coopération abordent une grande partie des enjeux rencontrés dans les espaces naturels protégés français. 

      Les différentes étapes suivies pour chaque sujet étudié

      Depuis 2018, plus de 20 sujets ont été traités ou sont en cours de traitement dans le cadre de cette coopération. Tous suivent le déroulement suivant : 

      • définition précise de la question à laquelle l’opération scientifique devra répondre ;
      • bibliographie sur les espèces et/ou habitats et sur les méthodologies existantes pour traiter la problématique ; 
      • déplacements sur le terrain, rencontres avec les services scientifiques et des agents de terrain pour bien clarifier les objectifs, prendre conscience du terrain et des difficultés potentielles ;
      • consultation d’experts (en interne aux parcs nationaux mais aussi chercheurs, associations, bureaux d’études, etc.) sur les espèces et/ou les milieux concernés ;
      • pré-analyse de données existantes le cas échéant, puis réalisation de tests de puissance
      • communication auprès des différents parcs nationaux et autres aires protégées tout au long des étapes.

      Contacts

      Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive

      Thibaut Couturier – thibaut.couturier@cefe.cnrs.fr
      Aurélien Besnard – aurelien.besnard@cefe.cnrs.fr

      Office français de la biodiversité

      Adrien Jailloux – adrien.jailloux@ofb.gouv.fr