Milieux marins et littoraux

Image
(Pierre Watremez, AFB)

Zones humides littorales, estuaires, plages soumises au balancement des marais, forêts sous-marines ou récifs coralliens... constituent la diversité des milieux naturels à l’interface terre-mer, littoraux et marins. Les mers et les océans couvrent plus de 70% de la surface terrestre française. Leur immense richesse en habitats, espèces et interrelations joue un rôle vital dans l'habitabilité de notre planète, mais subit de fortes pressions liées aux activités humaines. Diverses ressources sont rassemblées sur ces écosystèmes et leur biodiversité, les menaces et moyens de protection, en lien avec les activités de l’Office français de la biodiversité (OFB).

Enjeu sur les milieux marins et littoraux

Les milieux marins et littoraux français sont des espaces d’une grande diversité faunistique et floristique au fonctionnement écologique complexe.

Ils offrent de nombreux services, tant environnementaux (par exemple, stockage du carbone) que socioéconomiques (production d’énergie, de ressources alimentaires, pharmaceutiques…), ainsi que des aménités environnementales variées, expliquant l’attachement de la population française à ces espaces.

Espace maritime français : carte d'identité et chiffres clés

  • 2e espace maritime le plus grand au monde
  • un panel d’écosystèmes riches et diversifiés répartis sur l’ensemble du globe
  • plus de 10 millions de km² (plus de 20 fois la surface de l'Hexagone
  • 97 % de la surface est en Outre-mer
  • 5 853 km de linéaire pour le littoral hexagonal, bordant l'océan atlantique et 3 mers :  la mer du Nord, la Manche et la mer Méditerranée.

Quelles menaces pèsent sur ces milieux ?

Les pressions subies sont comme pour d'autres milieux de différents types :

  • pressions physiques des fonds marins (étouffement, colmatage, nature et répartition des sédiments...),
  • espèces exotiques envahissantes,
  • pollutions,
  • pression démographique,
  • surexploitation des ressources vivantes,
  • changement climatique et acidification.

Espace maritime français : définition

La délimitation des espaces maritimes se fait selon le droit en vigueur. Les espaces littoraux et marins englobent ainsi :

  • des milieux de transition, à l’interface terre-mer,
  • des milieux côtiers jusqu’à 12 milles nautiques de la côte,
  • et les eaux du large jusqu’à 200 milles nautiques pour les eaux sous juridiction française.

Différentes politiques publiques s’appliquent à ces milieux, voire se superposent, aux niveaux territorial, national, européen ou international.

    Aller plus loin : État du milieu marin et Activités et usages liés au milieu marin sur le SIMM (milieumarinfrance.fr)

    En savoir plus sur ces milieux et leurs enjeux

    Milieux marins et côtiers | Page éditoriale

    Les eaux côtières et marines peuvent sembler monotones vues de la surface, mais ces milieux sont au contraire soumis à de nombreux éléments fluctuants : le vent, les marées, l'influence des saisons, les variations climatiques, la salinité, les courants... Ces écosystèmes sont riches en biodiversité et les fonds accueillent divers habitats, qui abritent nombre d’espèces marines aux différents stades de leur cycle de vie.

    Fonds rocheux dans la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls (Emmanuelle Rivas)

    Estuaires, deltas, lagunes, mangroves... les milieux de transition | Page éditoriale

    Tourbières, marais et prairies salées, vasières dont les slikkes recouverts d’eau salée à chaque marée, estuaires…  Entre terre et mer, toutes ces zones humides littorales représentent des milieux extrêmement riches tant en termes de biodiversité que de fonctionnalités. Décriées par le passé, il est incontestable aujourd'hui qu'elles nous protègent et nous nourrissent. Réservoirs incomparables de biodiversité, elles absorbent une partie des pollutions humaines et favorisent les activités en aval.

    Estuaire-Gironde_rencontre-eaux_Laurent-Mignaux-Terra_1399.jpg

    Des ressources techniques pour gérer ou mieux connaître

    La directive cadre stratégie pour le milieu marin (DCSMM) | Page éditoriale

    Adoptée en 2008, la DCSMM conduit les États membres de l'Union européenne à prendre les mesures nécessaires pour atteindre ou maintenir un bon état écologique du milieu marin. Le bon état est établi sur les plans biologique, physique, chimique et sanitaire afin de garantir les fonctionnalités écosystémiques et le maintien des usages dans une logique de gestion durable du milieu.

    Paysage d'Iroise (Laëtitia Beauverger / OFB)

    Guide de détermination des habitats terrestres et marins de la typologie Eunis | Guides et protocoles | novembre 2018

    La typologie Eunis (European Nature Information System) est une classification des habitats naturels, semi-naturels et anthropiques des secteurs terrestres et marins d'Europe sur tous types de milieux. Ce guide est un outil d'accompagnement à l'identification des habitats avec cette typologie.

    GP2018 Eunis Couverture BD

    Les mammifères marins | Page éditoriale

    En soutien aux politiques publiques nationales et européennes et aux engagements internationaux, les actions menées par l'Office français de la biodiversité sur les mammifères marins visent 3 objectifs : mieux connaître ces espèces, mieux les protéger, et accompagner les acteurs et usagers de la mer pour faire évoluer les pratiques et leurs impacts sur cette grande faune marine.

    Grands dauphins dans le Parc naturel marin d’Iroise (B. Guichard/OFB)

    La connectivité marine, un levier pour une gestion plus durable des mers et océans : le projet Cost Sea-Unicorn | Projet | Mis à jour le 19/12/23

    Mieux connaître la connectivité en milieu marin pour améliorer les stratégies de gestion et de conservation des écosystèmes, c'est l'enjeu du projet européen Cost Sea-Unicorn. Porté par un collectif de plus de 180 scientifiques, le projet vise à intégrer les gestionnaires et les autres acteurs du milieu marin afin d'orienter le mieux possible les recherches pour répondre à leurs besoins.

     2021_Cost-Sea-Unicorn-photoRecifs.jpg

    Qualité de l'eau, des milieux aquatiques et marins | Rubrique

    Mise à disposition de méthodes de surveillance et d'évaluation validées (en particulier pour la mise en oeuvre de la DCE ou de la DCSMM, et des politiques de l'eau en général), productions sur la biologie des milieux aquatiques continentaux et marins, sur les pressions qui s'y exercent, telles les pollutions chimiques et sur leur gestion, par exemples via l'amélioration de l’assainissement – collectif et non collectif, ou les changement de pratiques et d'usages affectant l'environnement.

    Vignette
    Nouveautés

    Référentiel pour la préservation de l’environnement marin et l’exercice des activités de pêche professionnelle maritime

    La pérennité des ressources marines et l’activité économique liée sont stratégiques pour l’humanité. Or les écosystèmes marins et services associés subissent les pressions générées par ces activités. Cet ouvrage actualisé s'adresse à tous les acteurs liés à la pêche professionnelle maritime et aux espaces concernés. Le Tome 1 aborde les activités et les dispositifs d'encadrement, le dispositif réglementaire et des outils financiers. Le Tome 2 porte sur les interactions avec les habitats/espèces Natura 2000, fournit des fiches activités et des mesures visant à éviter et réduire les pressions.

    [I-MarCo 2024] 7e conférence internationale sur la connectivité marine

    Le consortium impliqué dans l’action Cost Sea-Unicorn organise la 7e conférence internationale sur la connectivité marine fonctionnelle et son application à la gestion des milieux marins et littoraux : I-MarCo 2024. Accueillie par l'UMR Marbec à Montpellier, ces 5 jours rassembleront des scientifiques et des acteurs de la gestion du milieu marin du monde entier.