Site français  Site anglais

Guide de préconisations techniques pour l’exploitation alluvionnaire et la réhabilitation hydromorphologique des criques guyanaises

Données du document
Auteur(s)
Gabriel Melun, Mikaël Le Bihan, Véronique de Billy
Structure(s) autrice(s)
Office français de la biodiversité - OFB
Éditeur(s)
Office français de la biodiversité - OFB
Collection
Guides et protocoles
Date d'édition
Type
Guide
Nombre de pages
176
Image
Contenu

L'orpaillage est une activité induisant de fortes pressions sur les milieux et leur biodiversité, particulièrement riches et fragiles en Guyane. Le présent guide a pour objectif d’appuyer les acteurs de la filière aurifère guyanaise dans la recherche de mesures d'atténuation des risques de pollution pendant le chantier et d'amélioration de la réhabilitation hydromorphologique les sites alluviaux ayant fait l’objet d’une exploitation. Il intéressera ainsi en premier lieu les opérateurs miniers en charge de l'exploitation puis de la réhabilitation.

L'orpaillage, une activité en évolution pour mieux prendre en compte l'environnement et la biodiversité

Cette activité a émergé en Guyane au milieu du XIXe siècle, et  a connu un premier âge d’or entre 1880 et 1914. Depuis 1980, elle connaît un nouvel engouement, porté par l’envolée du cours de l’or et le perfectionnement des techniques de prospection et d’exploitation, désormais industrialisées. Il en résulte de fortes pressions sur un environnement particulièrement fragile, riche et diversifié. Ainsi, le défrichement des zones exploitées et des zones d’accès aux flats, la dégradation voire la destruction d’habitats forestiers, de zones humides et des criques exploitées, l’érosion des sols et les pollutions physico-chimiques, sont autant d’incidences sur ces milieux naturels qui contribuent à altérer de manière significative et durable leurs composantes physiques, biogéochimiques et biologiques.

Pour accompagner les acteurs de la filière et tenter d’éviter sinon de réduire les incidences de cette activité sur l’environnement, les services de l’État de Guyane (DGTM, DGSRC), l’Office de l’eau de Guyane (OEG) et l’Office français de la biodiversité (OFB) ont initié en 2018 un projet visant à améliorer la réhabilitation hydromorphologique des sites d’orpaillage guyanais (projet RHySOG), et ce, en étroit partenariat avec les opérateurs miniers.

    Un guide pour une démarche globale, de l'exploitation à la réhabilitation

    GP2021_Preco-exploit-alluvionGuyane_FCh5_fig1.png
    Extrait fiche Chantier n°5

    Ce guide constitue l’une des finalités opérationnelles du projet RHySOG. Il présente un ensemble de recommandations techniques visant :

    • à limiter les impacts inhérents à la phase d’exploitation alluvionnaire (réduction du risque d’érosion, organisation du chantier, gestion des produits polluants) et à anticiper au mieux la phase ultérieure de réhabilitation du site (préparation des matériaux, organisation des déplacements) ;
    • à réhabiliter l’hydromorphologie des criques exploitées, selon une démarche pas-à-pas depuis la reconstruction de la forme du lit mineur (en plan, en long et en travers) jusqu’à la revégétalisation du lit majeur.

    Une structure basée sur 2 lots de fiches : chantier et réhabilitation

    Afin de répondre aux objectifs, le guide propose des fiches pratiques, reprenant généralement 4 parties : objectifs, mise en œuvre (modalités techniques), points de vigilance spécifiques, et pour aller plus loin la bibliographie de référence.
    Un glossaire des termes techniques utilisés est en fin d’ouvrage.

    10 fiches Chantier : les bonnes pratiques à développer en phase d'exploitation

    Elle visent à préserver les matériaux nécessaires à la réhabilitation ultérieure du site et à préserver les milieux naturels en aval.

    • Connaissances et méthodes de base nécessaires pour aborder correctement le chantier
      • Données nécessaires à la réhabilitation d’une crique
      • Matériel et mesures
      • Le phasage des travaux
      • Sources d’érosion et approche multi-barrières
    • Principales recommandations techniques
      • Anticipation des risques d’érosion
      • Gestion des bois, des terres humifères et des sédiments grossiers en phase chantier
      • Réduction des risques d’érosion sur la base-vie et les plateformes techniques
      • Conception et mise en eau du canal de dérivation de la crique
      • Conception du circuit fermé (barranques et canal de retour) et gestion de leurs sédiments
      • Stockage et confinement des produits polluants

    12 fiches Réhabilitation : les différentes étapes

    La méthode propose de chercher à « reconstruire » un milieu dont les principales caractéristiques physiques sont proches de celles du milieu initial, à déterminer avant l’exploitation.

    • Stratégie de la réhabilitation
    • Étapes de la réhabilitation
      • Gestion des barranques et du canal de dérivation
      • Reméandrage de la crique
      • Reconstruction du gabarit de la crique
      • Reconstruction des radiers
      • Reconstitution du matelas alluvial et disposition des bois en crique
      • Remise en eau du linéaire réhabilité et reconnexion des affluents
      • Dimensionnement des ouvrages de franchissement provisoires des criques
      • Gestion du lit majeur en fin de réhabilitation
      • Planification de la revégétalisation
      • Mise en œuvre de la revégétalisation
    • Exemples de réhabilitation (exemples de terrain concrets, les pratiques à faire, à ne pas faire, ou à améliorer)

    Contact : gabriel.melun (a) ofb.gouv.fr

    Périmètre du document
    Emprise géographique
    Nationale
    Zone
    Outre-mer
    ISBN web
    978-2-38170-102-8
    ISBN print
    978-2-38170-103-5
    Façades et écorégions marines
    Outre-mer - Antilles
    Bassin versant
    Guyane
    Langue du document
    Français
    Milieux
    Milieux aquatiques continentaux
    Milieux humides
    Domaines d'action
    Gestion des habitats et espèces
    Gestion des activités
    Activités
    Gestion d'espaces naturels et/ou espèces
    Industries