Site français  Site anglais

Connaissances en appui à l'évaluation des pressions et impacts polluants

La connaissance de l’état des masses d’eau nécessite l’établissement de règles claires d’interprétation des résultats de la surveillance chimique. L’élaboration de ces règles repose le plus souvent sur l’association d’informations acquises à partir d’observations de terrain ou d’expérimentations en laboratoire (sur la dangerosité d’une substance chimique, par exemple), avec des éléments d’extrapolation ou de modélisation. Elle se concrétise généralement par l’élaboration de normes de qualité environnementale ou d’indicateurs de la qualité des milieux. Ces outils permettent in fine d’approcher l’état qualitatif des masses d’eau à partir d’échantillons prélevés dans le cadre de la surveillance, et/ou d’informations sur les pressions s’exerçant sur ces masses d’eau.

Sources et flux de polluants

La connaissance des sources de micropolluants, ainsi que celle des flux polluants associés, sont indispensables pour évaluer et hiérarchiser les risques d'impact toxique sur les milieux qui reçoivent les rejets issus des activités humaines.

  en savoir +

 

Les indicateurs de l’état chimique DCE

Qu’il s’agisse des eaux de surface ou souterraines, le principe fondamental de l’évaluation de l’état chimique des masses d’eau selon la DCE est la comparaison entre d’une part une concentration représentative mesurée dans le milieu et d’autre part une valeur seuil ou une norme de qualité environnementale...

  en savoir +
 

Effets écotoxicologiques des contaminants aquatiques

Pour une juste évaluation des risques environnementaux et sanitaires, la connaissance de la distribution des contaminants chimiques dans l’environnement, des mécanismes de contamination et des voies d’exposition des organismes, ainsi que de leurs effets (éco-)toxiques, est nécessaire...

  en savoir +