Opérations de génie écologique dans les Parcs nationaux : un recueil pour partager les bonnes pratiques | Article - Actualité |

Revégétalisation d'une piste de ski, restauration de la continuité écologique en zone humide, réhabilitation de sites miniers... onze projets emblématiques de restauration écologique et de réduction des impacts anthropiques, portés par les onze parcs nationaux français, ont été choisis pour constituer un recueil d'expériences représentatif de leur diversité. Objectif : partager les enseignements et les bonnes pratiques.

Piste de ski de Vernie Rouge dans le parc national des Ecrins, deux ans après les travaux de revégétalisation (CBNA)

Réseau Perdrix rouge | Rubrique

Les populations de Perdrix rouge (Alectoris rufa) sont en déclin en France et les causes sont multiples. Le réseau Perdrix rouge rassemble tout volontaire, gestionnaire et acteur, soucieux d’inverser le processus. Ils se mobilisent pour la conservation ou la restauration des populations et de leurs habitats. Le réseau est actif depuis plus de 20 ans et comporte aujourd'hui près de 300 sites.

Logo ReseauPerdrixRouge

Une évaluation de l’intersexualité des poissons de rivières | MémOs - Synthèses eaufrance | mars 2022

Les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui interfèrent avec le système hormonal humain et animal, sont une préoccupation majeure en raison des dangers qu'ils présentent pour la santé humaine et la biodiversité. Ce numéro Les mémos revient sur les conclusions d'une étude menée sur l'intersexualité des poissons, une des conséquences des effets des perturbateurs endocriniens.

 2022_Memos_2_Poissons_couv.png

Le lièvre variable et le lagopède alpin face au changement climatique | Projet | Mis à jour le 04/02/22

Espèces emblématiques de haute montagne, le lièvre variable et le lagopède alpin se caractérisent par des comportements hautement performants face au froid. Dans un contexte de réchauffement climatique, comment ces espèces vont-elles évoluer ? C’est ce que les acteurs du projet POIA Espèces arctico-alpine ambitionnent de mieux comprendre pour anticiper les mesures de protection de ces espèces.

Lagopède alpin (Bertrand Muffat-Joly)

Effacement d’un plan d’eau de loisirs sur la Zinsel du Sud (Bas-Rhin) | Retour d'expérience

Dans le Bas-Rhin, l’étang de loisirs créé sur la Zinsel du Sud en 1976 est envasé de façon continue, malgré des curages répétés. Cet envasement accélère le développement de la végétation, entraine un réchauffement de l’eau du cours d’eau à l’aval et fait obstacle à la libre circulation des poissons. Suite à la crue de 1998, le  mauvais fonctionnement de l’ouvrage de retenue  est dénoncé.

L’effacement du plan d’eau a été réalisé par le syndicat d’aménagement du bassin de la Haute Zorn. Il est décidé de maintenir les vannes de l’ouvrage et de conserver en position ouverte la digue de l’étang. Le cours d’eau a retrouvé sa morphologie d’origine, des zones humides sont réapparues dans l’ancienne zone de retenue. La faune aquatique, notamment la truite, a recolonisé le milieu. Les abords du site sont aujourd’hui un lieu de promenade.

Logo CDR Cours d'eau

Réduction de l’impact de trois étangs sur cours d’eau dans le bassin du Cousin (Côte-d’Or et Nièvre) | Retour d'expérience

Situé en Bourgogne, le Cousin est un affluent de la Cure de 12 kms de long. Il héberge la moule perlière, le chabot, l’écrevisse à pattes blanches, la lamproie de Planer et la truite commune : 54 étangs situés sur le cours d’eau principal induisent un réchauffement excessif de l’eau, perturbent le transit sédimentaire et favorisent l’arrivée d’espèces non autochtones.
 Des actions ont été engagées par le parc naturel régional du Morvan pour réduire les impacts de trois étangs sur le Cousin, au sein du site Natura 2000 : chenal de contournement, aménagement des moines hydrauliques et remplacements des buses infranchissables.
Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du life nature "Ruisseaux de têtes de bassins". Ils ont permis d’améliorer le régime thermique du Cousin nécessaire notamment au maintien de la moule perlière et d’améliorer la situation de certaines espèces de têtes de bassin, comme le chabot.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement d’un chapelet de cinq étangs sur le ruisseau du Val des Choues (Côte-d’Or) | Retour d'expérience

Afin de restaurer les habitats et la continuité écologique du cours d’eau, l’effacement du chapelet d'étangs a été réalisé par l’Office National des Forêts dans le cadre du programme Life Nature "Ruisseaux de têtes de bassins et faune patrimoniale associée". La vidange et l’ouverture des digues ont été réalisées en deux temps courant 2006. Cette action a fait l’objet d’un suivi scientifique dès 2005 sur les peuplements mais aussi sur la morphologie du cours d’eau.

Le bilan écologique cinq ans après les travaux d’effacement est positif : retour d’une sinuosité du lit mineur, diminution des températures moyennes en aval, réinstallation et stabilisation des espèces piscicoles inféodées à ce type de milieu (lamproie, truite...), recolonisation de l’écrevisse à pieds blancs sur 3,5 km en amont de la zone restaurée...

Logo CDR Cours d'eau

Évaluation de l’incidence de la politique agricole commune (PAC) sur l’eau : quels enseignements ? | Article - Actualité |

Le rapport final présentant l’évaluation de l’incidence de la PAC 2014-2020 sur l’eau a été publié fin 2021. Abordant à la fois les aspects de quantité et de qualité de l’eau, le rapport établit des résultats relatifs à l’efficacité et l’efficience des actions engagées. Aperçu des principales conclusions.

Epandage

Réseau Ongulés sauvages | Rubrique

Le réseau a pour but de récolter les informations utiles pour suivre les 14 espèces d’ongulés sauvages présentes en France métropolitaine.

Effacement de l’ouvrage du Moulin de la Leuleune et restauration hydromorphologique sur la Hem | Retour d'expérience

La Hem est une rivière de première catégorie piscicole (truite de mer, saumon), classé en liste 1 et 2 du L- 214. le seuil du moulin de la Leuleune d'une hauteur de chute de 1,80 m et sans usage, racheté par l'agence de l'eau, perturbait la migration des espèces piscicoles. Le seuil effacé et le reméandrage du lit ont permis de restaurer la continuité écologique et de lutter contre les inondations, comme observé suite à la crue quinquennale. Les riverains sceptiques au départ se sont finalement rendus compte que cette démarche pouvait avoir un impact positif sur les inondations.

Les suivis écologiques réalisés montrent le retour immédiat  de la truite de mer et du saumon  grâce aux habitats restaurés dans l'ancienne zone de retenue et l'extension du front de colonisation de ces poissons migrateurs . Ce site fait l'objet d'un suivi scientifique minimal pour lequel plusieurs compartiments (biologiques, physiques) sont suivis de manière régulière jusqu'en 2023.

Sur cet axe, de nombreux autres ouvrages ont fait l’objet de travaux de restauration de la continuité écologique. Au total, 23 km de cours d’eau ont été restaurés et les migrateurs, dont notamment les lamproies, colonisent aujourd’hui l’ensemble du linéaire jusqu’à l’aval du gué d’Audenfort qui constituait jusqu'à début 2021 la limite du front de colonisation.

Logo CDR Cours d'eau