Le sol : une ressource limitée et sous pressions

Image
Paysage agricole (Philippe Massit/OFB)

Le sol est un réservoir de biodiversité ; il abrite plus du quart de la biodiversité de la planète (FAO, 2021). Le sol rend des services essentiels qui reposent en partie sur sa biodiversité. Mais au même titre que l'eau par exemple, le sol vivant est une ressource qu'il devient urgent de préserver.

Les fonctions des sols

Les sols et la multitude d’espèces qu’ils abritent remplissent de nombreuses fonctions. Ils assurent notamment la fertilité des terres par la décomposition des roches, la minéralisation de la matière organique, la rétention de l’eau, la circulation de l’air et des matériaux (grâce aux vers de terre) ou encore par la transformation de l’azote atmosphérique en nitrates.
Les sols constituent aussi les habitats pour nombre d’espèces d'oiseaux, de mammifères, et d'arthropodes. Ils contribuent par ailleurs à réguler le débit des cours d’eau et à atténuer les inondations, à filtrer et métaboliser les produits toxiques et à épurer l’eau qui s’infiltre vers les nappes phréatiques. Ils participent aussi aux cycles du carbone, de l’eau, de l’azote, du phosphore et au stockage de carbone.

Les pressions qui pèsent sur les sols

Le sol est une ressource naturelle limitée ; un sol d’une profondeur d’1 mètre à 1,50 mètre se forme en 10 000 à 100 000 ans.
Les altérations du sol (contamination, imperméabilisation, compactage, érosion…) sont difficilement réversibles, or les pressions en cause sont constantes : urbanisation, intensification des pratiques agricoles, surexploitation, pollution, changement climatique…

Les sols en quelques chiffres

  • 1/3 des sols du monde est dégradé à des degrés divers (sources : FAO & ITPS 2015 ; IPBES 2018)
  • Les changements d’usage des terres sont la 1re cause de l’érosion de la biodiversité terrestre (source : IPBES 2019)
  • En France métropolitaine, 60 000 hectares de sols agricoles, forestiers ou naturels sont artificialisés par an, soit la surface moyenne d’un département tous les 10 ans (source : ONB)

Les actions menées

L’OFB travaille en collaboration avec l’ensemble des acteurs français impliqués sur les sols, et notamment l’Ademe. Il est partenaire du groupement d’intérêt scientifique dédié au sol (Gis Sol) et membre du réseau national d'expertise scientifique et technique sur les sols (RNEST). Au niveau européen, l’OFB est partie prenante de l’European Join Program « Sol - Vers une gestion climato-intelligente et durable des sols agricoles ».

Les projets financés et accompagnés par l'OFB visent 3 objectifs : développer la connaissance, contribuer à la surveillance des sols, et diffuser des outils et des références. Ils portent par exemple sur :

Ressources

Vidéos

La vie des sols : le vivant qui travaille pour nous (2021) : ce film est une réalisation collective destinée à faire comprendre comment le bon équilibre biologique à l’intérieur du sol peut constituer un allié précieux pour la culture. Produit par le CEN Rhône-Alpes et Télé Promotion Rurale en collaboration avec plusieurs partenaires dont l'OFB et l'Ademe.

Version intégrale (33 min 48 s)

Cette vidéo a été déclinée en 2 versions courtes

Autres ressources

[Replay - webinaire] Mieux connaître les sols d'une aire d'alimentation de captage | Evénement |

Ce webinaire est dédié à la connaissance des sols dans les aires d'alimentation de captages. Il présente notamment des éléments méthodologiques pour réaliser des études pédologiques en vue d’établir un référentiel du sol local.

Fosse pédologique (P. Andrieux/Inra)

Désartificialisation, une nouvelle vie pour les sols - n°77 | Rencontres | mars 2021

Compartiment-clé de la biodiversité terrestre, le sol vivant se réduit en France sous la pression de l’urbanisation et de l’artificialisation. Alors que les pouvoirs publics se mobilisent sur l’objectif « 0 artificialisation nette », les acteurs du génie écologique contribuent à améliorer les connaissances et à développer des solutions pour restaurer les sols dégradés.

 Rencontres77_2021_Desartificialisation_couv

APR Biodiversité des sols et agroécologie | Projet

Les projets de recherche lauréats visent à étudier les pratiques agro-écologiques et/ou itinéraires techniques favorables à la biodiversité des sols et ses fonctions et à en évaluer le suivi et l’évaluation de leur dynamique. Ces projets s’appuient sur un état des lieux des connaissances pour les pratiques agro-écologiques couramment mises en œuvre sur le territoire, ou pour les pratiques innovantes sur de l’expérimentation au sein de réseaux d’exploitations agricoles.

 

Contacts

  • Nolwenn Bougon, chargée de mission sur l'état des sols en lien avec l'agriculture : nolwenn.bougon (a) ofb.gouv.fr
  • Kathleen Monod, coordonnatrice thématique « aménagement du territoire » : kathleen.monod (a) ofb.gouv.fr