Site français  Site anglais

Arasement d'un seuil sur le Corrèze au sein de l'agglomération de Tulle | Retour d'expérience

Un seuil empêchait la progression des canoës-kayaks. Dans l’objectif de mise en valeur touristique de la Corrèze, la communauté de commune a souhaité que l’ouvrage soit partiellement effacé pour favoriser les activités nautiques. Les travaux ont été un succès pour les kayakistes qui dispose alors d’un linéaire de 18,5 kilomètres de long. L'arasement du seuil favorise les espèces migratrices qui colonisent l'amont du cours d'eau en premier. Sur le secteur étudié, la Corrèze retrouve des variations de hauteurs d'eau et un changement de la granulométrie vers un substrat plus propice à la vie aquatique.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil du moulin du Bourg sur le Vicoin | Retour d'expérience

Le seuil du moulin du Bourg – seuil à clapets en assez mauvais état – mesure 1,4 m de hauteur et est infranchissable pour toute espèce piscicole.Les travaux ont pu se faire suite à l’accord du propriétaire, tout d’abord opposé au projet, mais finalement convaincu de l’intérêt écologique et paysager  de  l’opération  suite  à  la  visite  d’un  autre  site où des travaux du même type ont été réalisés. Le projet a permis de concilier un certain nombre d'usages. Le suivi réalisé confirme la réussite du projet.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du barrage de Kernansquillec sur le Leguer | Retour d'expérience

Le barrage, d’une hauteur de 15 mètres, créait une retenue d’eau d’environ 1,5 kilomètre de long. Malgré la présence d’un ascenseur à poissons, il était difficilement franchissable pour le saumon et constituait un obstacle infranchissable pour l’anguille. L'activité du barrage a cessé en 1965. Pour la suppression du barrage, une série de travaux a été réalisée pour progresser sans créer d'impacts. Dans l’ensemble, les résultats visibles, mais non quantifiés des différents compartiments (qualité de l’eau, état écologique…) sont très satisfaisants.

Logo CDR Cours d'eau

Suppression de l'étang de Condé-sur-Iton et restauration de zones humides | Retour d'expérience

Sur l'Iton de nombreux ouvrages infranchissables ont été recensés favorisant en plus des pressions agricoles une dégradation de la qualité de l'eau.  Par ailleurs, la succession d’ouvrages construits en amont et en aval de l’étang entraine un étagement important du cours d’eau (3,3 m sur 1,2 km de linéaires) et de nombreux dysfonctionnements du milieu : rupture de la continuité écologique, modification des habitats et peuplements aquatiques. En 2005, la mairie de Condé-sur-Iton lance une étude afin de curer et remettre en eau l’étang et ainsi lui rendre sa place historique au coeur du village.Ainsi, une restauration des habitats aquatiques tout en favorisant les usages sociorécréatifs est menée impliquant une suppression de deux ouvrages. Ce projet fait l'unanimité et est réussite.

 

Logo CDR Cours d'eau

Suppression d'un étang sur l'Erve et conservation du patrimoine historique de Sainte-Suzanne-et-Chamnès | Retour d'expérience

La commune de Sainte-Suzanne est connue pour son patrimoine historique. Plusieurs moulins et clapets induisent des blocages sur la continuité écologique du linéaire.  Le plan d'eau de la commune était envasé et les activités de pêche les dernières années n'étaient plus possibles. Une concertation aguerrie a conduit le syndicat à opter pour une restauration du Grand-Moulin en recréant une prise d’eau afin de conserver son patrimoine historique et d’utiliser le site comme vitrine et outil pédagogique. Le projet est une réussite à plusieurs niveaux : aspects visuels attractifs, continuité écologique retrouvée, les suivis montrent une amélioration de la qualité de l'eau.

 

Logo CDR Cours d'eau

Abaissement du déversoir du moulin du Houël sur le Leff | Retour d'expérience

Le Leff est un petit fleuve côtier de Bretagne sur lequel se déroule un certain nombre d’activités nautiques, dont le canoë-kayak. Sur cette rivière, l’ouvrage du moulin du Houël était à l’abandon et gênait la migration des poissons. Ainsi, des travaux ont été entrepris. La hauteur du seuil a été abaissée de plus d’un mètre sur la moitié de sa longueur. Les pierres issues de cette suppression ont été réutilisées pour diversifier les écoulements et créer des zones de rapides pour l’activité de canoë-kayak. Les kayakistes ont révélé être très satisfaits de ces aménagements qui ont facilité l’activité et favorisé des zones de rapides pour la pratique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil de Gabanelle sur le Bervezou | Retour d'expérience

Le seuil Gabanelle servait à l'alimentation en eau potable de la ville de Figeac. Une passe à poissons avait été installée, mais n'était pas fonctionnelle. La ville de Figeac se devait de sécuriser son dispositif. La mise en conformité demandée a poussé la commune à abandonner l'usage d'AEP du site en 2006. Un projet d'effacement est donc envisagé néanmoins des oppositions sont apparues dans l'objectif de conserver le gué à proximité. Un compromis est trouvé : un gué rudimentaire sera créé pour les engins agricoles. Cette opération a permis de restaurer la continuité piscicole et sédimentaire sur 11 km, en ouvrant l’accès vers les zones amont. Un an après les travaux, le bilan est globalement positif. Sur le plan hydromorphologique, le cours d’eau a retrouvé sa pente d’origine.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil de Chelles Basse sur le Miodet | Retour d'expérience

De nombreux ouvrages hydrauliques sont présents sur la rivière Miodet dans le Puy-de-Dôme. On en dénombre une trentaine. Parmi ces ouvrages, on recense le seuil de Chelles Basse. Celui-ci était vétuste et présentait des risques d'effondrement. L'ouvrage a alors été effacé. L'installation d'une passe à poisson aurait nécessité un certain entretien qui la propriétaire ne souhaitait pas assumer. Les objectifs de l'opération ont été accomplis. Des oppositions sont néanmoins survenues de la part de certains riverains qui regrettaient que l'aspect patrimonial du seuil n'ait pas été considéré.

Logo CDR Cours d'eau

Les parcs nationaux de France - Chiffres clés - Édition 2021 | Datalab | juin 2021

Pour préserver certains territoires abritant un patrimoine naturel exceptionnel, le concept de parc national a été créé en 1960. En 2021, la France en compte onze. À partir de 50 indicateurs clés, cet ouvrage dresse un panorama détaillé des principales caractéristiques de ce dispositif et, notamment, la façon dont les parcs nationaux concilient les activités économiques et les mesures de protection du patrimoine.

 2021_datalab_Parcs-nationaux-France_couv

Démantelement et ouverture de quatre vannages sur la Vence | Retour d'expérience

Le fonctionnement naturel de la Vence est modifié par la présence de onze ouvrages sans usages. La non-concertation lors de la manoeuvre des vannages présente un risque d'aggravation des inondations. Les propriétaires et les élus restent très attachés à leur ouvrage et souhaitent à l'unanimité les conserver. Grâce au discours argumenté de l'équipe du syndicat de rivière, trois propriétaires acceptent de tenter l'expérience et de laisser les vannages ouverts. Ainsi, les vannes sont maintenues ouvertes sur deux ouvrages vétustes et deux vannages peuvent être démantelés. Les suivis mettent en évidence une augmentation de la diversité des habitats du lit mineur notamment en termes de vitesses d'écoulement et de profondeur.

Logo CDR Cours d'eau