hydromorphologie

Réduction de l’impact de trois étangs sur cours d’eau dans le bassin du Cousin (Côte-d’Or et Nièvre) | Retour d'expérience

Situé en Bourgogne, le Cousin est un affluent de la Cure de 12 kms de long. Il héberge la moule perlière, le chabot, l’écrevisse à pattes blanches, la lamproie de Planer et la truite commune : 54 étangs situés sur le cours d’eau principal induisent un réchauffement excessif de l’eau, perturbent le transit sédimentaire et favorisent l’arrivée d’espèces non autochtones.
 Des actions ont été engagées par le parc naturel régional du Morvan pour réduire les impacts de trois étangs sur le Cousin, au sein du site Natura 2000 : chenal de contournement, aménagement des moines hydrauliques et remplacements des buses infranchissables.
Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du life nature "Ruisseaux de têtes de bassins". Ils ont permis d’améliorer le régime thermique du Cousin nécessaire notamment au maintien de la moule perlière et d’améliorer la situation de certaines espèces de têtes de bassin, comme le chabot.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement d’un chapelet de cinq étangs sur le ruisseau du Val des Choues (Côte-d’Or) | Retour d'expérience

Afin de restaurer les habitats et la continuité écologique du cours d’eau, l’effacement du chapelet d'étangs a été réalisé par l’Office National des Forêts dans le cadre du programme Life Nature "Ruisseaux de têtes de bassins et faune patrimoniale associée". La vidange et l’ouverture des digues ont été réalisées en deux temps courant 2006. Cette action a fait l’objet d’un suivi scientifique dès 2005 sur les peuplements mais aussi sur la morphologie du cours d’eau.

Le bilan écologique cinq ans après les travaux d’effacement est positif : retour d’une sinuosité du lit mineur, diminution des températures moyennes en aval, réinstallation et stabilisation des espèces piscicoles inféodées à ce type de milieu (lamproie, truite...), recolonisation de l’écrevisse à pieds blancs sur 3,5 km en amont de la zone restaurée...

Logo CDR Cours d'eau

Effacement de l’ouvrage du Moulin de la Leuleune et restauration hydromorphologique sur la Hem | Retour d'expérience

La Hem est une rivière de première catégorie piscicole (truite de mer, saumon), classé en liste 1 et 2 du L- 214. le seuil du moulin de la Leuleune d'une hauteur de chute de 1,80 m et sans usage, racheté par l'agence de l'eau, perturbait la migration des espèces piscicoles. Le seuil effacé et le reméandrage du lit ont permis de restaurer la continuité écologique et de lutter contre les inondations, comme observé suite à la crue quinquennale. Les riverains sceptiques au départ se sont finalement rendus compte que cette démarche pouvait avoir un impact positif sur les inondations.

Les suivis écologiques réalisés montrent le retour immédiat  de la truite de mer et du saumon  grâce aux habitats restaurés dans l'ancienne zone de retenue et l'extension du front de colonisation de ces poissons migrateurs . Ce site fait l'objet d'un suivi scientifique minimal pour lequel plusieurs compartiments (biologiques, physiques) sont suivis de manière régulière jusqu'en 2023.

Sur cet axe, de nombreux autres ouvrages ont fait l’objet de travaux de restauration de la continuité écologique. Au total, 23 km de cours d’eau ont été restaurés et les migrateurs, dont notamment les lamproies, colonisent aujourd’hui l’ensemble du linéaire jusqu’à l’aval du gué d’Audenfort qui constituait jusqu'à début 2021 la limite du front de colonisation.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du vannage du Moulin Neuf à Saint Germain sur Ille | Retour d'expérience

Identifié comme obstacle majeur à la continuité écologique et site à fort potentiel écologique , le seuil du moulin neuf sur l'Ille a fait l'objet de travaux d'effacement. Une seconde phase de travaux a permis de diversifier la morphologie du lit sur 1500 m en amont et d'améliorer l'aspect paysager de la zone fréquentée par les promeneurs.  Le rétablissement de la libre circulation piscicole sur 17 km et la diversification des habitats sont à l'origine d'une amélioration de la faune et la flore, visible déjà pour certaines espèces, et qui sera confirmée pour les peuplements piscicoles par les suivis écologiques prévus .

Devenu site vitrine pour le territoire, ce projet  est considéré comme une réussite grâce à la concertation, l’implication des différents acteurs tout au long de l’opération, et à la prise en compte des activités de pêche et kayak.  Un travail continu et à l'échelle du bassin versant mené par le syndicat de mixte est prévu, notamment pour améliorer la qualité chimique de l'eau qui constitue encore un facteur limitant l'atteinte du bon état.

Logo CDR Cours d'eau

Démolition totale de l’usine Yoplait, effacement et remise à ciel ouvert du Matz sur la commune de Ressons-sur-Matz | Retour d'expérience

La rivière du Matz qui a été fortement artificialisée bénéficie d’un programme ambitieux d'éco quartier couplé avec la restauration de la continuité écologique et la reconnexion de la zone d'expansion des crues. Le projet sur le site de Yoplait se démarque par le niveau de son linéaire et par la particularité de son passé industriel aujourd’hui totalement effacé au profit d’une rivière vivante et visible.

Logo CDR Cours d'eau

[Restitution] Journée d'échanges techniques - Évaluer la restauration hydromorphologique sur les cours d'eau et les milieux associés | Evénement |

Quels sont les effets des opérations de restauration hydromorphologique sur les milieux ? Comment les évalue-t-on ? Des études scientifiques et techniques, et des projets de recherche menés au niveau européen ont investigué ces questions. Cette journée a permis de partager les résultats de ces travaux avec l’ensemble des acteurs concernés par la gestion des milieux aquatiques.

 2021_JET_RestaurationHydromorphologique_Illustration.png

Aménagement de la franchissabilité piscicole sur le seuil des Pompiers au centre de Charlieu | Retour d'expérience

Seuil situé en zone urbanisée soumise au risque inondation, le syndicat a veillé à ne pas augmenter les niveaux d'eau. Par ailleurs, situé en zone touristique à proximité de monuments classés, l'aménagement a nécessité un soin particulier en termes d'insertion paysagère. En conséquence, une passe à poissons a été créée en plus des enrochements nécessaires à la reconstruction du seuil.

 

Logo CDR Cours d'eau

Travaux restauration morphologique et diversification d'habitats sur l'Èvre à la Jubaudière | Retour d'expérience

Le Syndicat mixte des bassins Evre-Thau-Saint Denis s'est engagé sur plusieurs opérations de restauration des cours d'eau dont la suppression d'ouvrages. Ces travaux visent à redonner la dynamique à l'Evre et ainsi améliorer l'auto-épuration grâce au rétrécissement du lit en période de basses eaux et à créer de nouveaux habitats pour les poissons et les invertébrés. Afin de mesurer l'efficacité des travaux, une pêche électrique avait été réalisée pour laquelle 14 espèces avaient été recensées. Parmi ces quatorze espèces, 8 font partie des 17 espèces théoriques du cours d'eau.

 

Logo CDR Cours d'eau

Renaturation du Breuil à Langeais dans l'Indre et Loire | Retour d'expérience

Dans le cadre de l'aménagement du jardin de l'office du tourisme de Langeais porté par la Communauté de Communes Touraine nord-ouest, la commune de Langeais et le SIETABR ont souhaité contribuer à la mise en valeur paysagère du site en fixant un atterrissement naturellement formé par la rivière Breuil.  Cet aménagement, en plus d'améliorer  l'aspect paysager,  a permis de : diversifier les habitats aquatiques, améliorer l'écoulement des eaux à l'étiage et favoriser le décloisonnement de la rivière.

 

Logo CDR Cours d'eau

Deux moulins au fil de l'eau et en série sur un même bief, création d'un bras de contournement pour restaurer la continuité écologique au moulin de Rouille et d'une rampe piscicole au moulin du Breuil | Retour d'expérience

Un bras de contournement d'une vingtaine de mètres a été aménagé dans une prairie permettant aux poissons de passer de l'amont vers l'aval et évitant le moulin de Rouille. Des blocs rocheux ont été posés pour répartir le débit, éviter un creusement du lit, tout en favorisant l'oxygénation de l'eau par les remous. Les résultats post travaux montrent une bonne reprise de la végétation même au bief du moulin de rouille (cours d'eau plus impacté par le bétail). l'aménagement améliore la continuité écologique et reste fonctionnel malgré le passage de plusieurs crues. En parallèle, des clôtures ont été installées pour éviter que le bétail ne piétine les rives.

 

Logo CDR Cours d'eau