effacement d'ouvrages transversaux

Effacement de l’ouvrage du Moulin de la Leuleune et restauration hydromorphologique sur la Hem | Retour d'expérience

La Hem est une rivière de première catégorie piscicole (truite de mer, saumon), classé en liste 1 et 2 du L- 214. le seuil du moulin de la Leuleune d'une hauteur de chute de 1,80 m et sans usage, racheté par l'agence de l'eau, perturbait la migration des espèces piscicoles. Le seuil effacé et le reméandrage du lit ont permis de restaurer la continuité écologique et de lutter contre les inondations, comme observé suite à la crue quinquennale. Les riverains sceptiques au départ se sont finalement rendus compte que cette démarche pouvait avoir un impact positif sur les inondations.

Les suivis écologiques réalisés montrent le retour immédiat  de la truite de mer et du saumon  grâce aux habitats restaurés dans l'ancienne zone de retenue et l'extension du front de colonisation de ces poissons migrateurs . Ce site fait l'objet d'un suivi scientifique minimal pour lequel plusieurs compartiments (biologiques, physiques) sont suivis de manières régulière jusqu'en 2023.

Sur cet axe, de nombreux autres ouvrages ont fait l’objet de travaux de restauration de la continuité écologique. Au total, 23 km de cours d’eau ont été restaurés et les migrateurs, dont notamment les lamproies, colonisent aujourd’hui l’ensemble du linéaire jusqu’à l’aval du gué d’Audenfort qui constituait jusqu'à début 2021 la limite du front de colonisation.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du vannage du Moulin Neuf à Saint Germain sur Ille | Retour d'expérience

Identifié comme obstacle majeur à la continuité écologique et site à fort potentiel écologique , le seuil du moulin neuf sur l'Ille a fait l'objet de travaux d'effacement. Une seconde phase de travaux a permis de diversifier la morphologie du lit sur 1500 m en amont et d'améliorer l'aspect paysager de la zone fréquentée par les promeneurs.  Le rétablissement de la libre circulation piscicole sur 17 km et la diversification des habitats sont à l'origine d'une amélioration de la faune et la flore, visible déjà pour certaines espèces, et qui sera confirmée pour les peuplements piscicoles par les suivis écologiques prévus .

Devenu site vitrine pour le territoire, ce projet  est considéré comme une réussite grâce à la concertation, l’implication des différents acteurs tout au long de l’opération, et à la prise en compte des activités de pêche et kayak.  Un travail continu et à l'échelle du bassin versant mené par le syndicat de mixte est prévu, notamment pour améliorer la qualité chimique de l'eau qui constitue encore un facteur limitant l'atteinte du bon état.

Logo CDR Cours d'eau

Démolition totale de l’usine Yoplait,effacement et remise à ciel ouvert du Matz sur la commune de Ressons-sur-Matz | Retour d'expérience

La rivière du Matz qui a été fortement artificialisée bénéficie d’un programme ambitieux d'éco quartier couplé avec la restauration de la continuité écologique et la reconnexion de la zone d'expansion des crues. Le projet sur le site de Yoplait se démarque par le niveau de son linéaire et par la particularité de son passé industriel aujourd’hui totalement effacé au profit d’une rivière vivante et visible.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement partiel du seuil du moulin des templiers sur le Cousin | Retour d'expérience

Le moulin des Templiers situé sur le Cousin, partiellement franchissable par les poissons et reconverti en hôtel, était fréquemment inondé.  Intégré au programme européen « life continuité écologique, gestion de bassin versant et faunes patrimoniales associées" dont l'objectif est de préserver les populations de moules perlières, ce moulin a fait l'objet d'un effacement partiel.

Cette opération a permis au cours d’eau de retrouver un faciès d’écoulement diversifié grâce à la suppression du plan d’eau et la mise en place de blocs issus du seuil démantelé. Cette diversification a été favorable à la Truite fario dont les résultats du suivi piscicole ont révélé son retour à l’amont du seuil du Moulin des Templiers. De plus ces travaux ont permis une réduction du risque d'inondation.

La dimension patrimoniale du site a été conciliée grâce au maintien du bief et l’ancienne roue. Le nouveau site c’est, selon les visiteurs, très bien intégré dans le paysage.Le propriétaire a pu valoriser cette opération auprès des clients de son hôtel et en particulier auprès des pêcheurs.

Logo CDR Cours d'eau

Une cinquantaine d’effacements et installations de dispositifs de franchissement sur le bassin versant de l’Yzeron. | Retour d'expérience

Une cinquantaine d’ouvrages ont été supprimés ou aménagés d’un dispositif de franchissement piscicole sur la rivière Yzeron, le
et ses affluents.

Les résultats du suivi génétique a mis en évidence des mouvements migratoires entre les sites décloisonnés notamment sur le cours principal de l’Yzeron, le ruisseau de Charbonnières, le Ratier et la Milonière. Avant travaux, les populations étaient isolées avec un taux
important de consanguinité et donc une faible diversité génétique.

Les pêcheurs qui étaient initialement réticents sur les arasements de seuils ont très rapidement été conquis par le projet au regard des résultats positifs des pêches électriquestant sur les aspects quantitatifs que qualitatifs.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement et installation de rampes sur les seuils du centre-ville de Taninges sur le Foron | Retour d'expérience

Les effacements et installations de rampes sur les seuils, dégradés et susceptibles de nuire à la sécurité des riverains, en centre ville de Taning ont permis d'assurer la stabilité des infrastructures à proximité et de restaurer la libre circulation des truites et la continuité sédimentaire sur le Foron. L’effacement d’un des seuils a permis de réduire localement les risques de débordements en cas de grosses crues au niveau de l’ouvrage.  Par ailleurs une autorisation a été demandée à l’architecte des bâtiments de France pour la validation du projet, un des seuils étant dans le périmètre de monument historique. 

Cette opération multi thématique aux enjeux de sécurité, d’inondation, de continuités piscicole et sédimentaire a su séduire les élus, les riverains et les différents acteurs du projet. La concertation a été réussie sans grande opposition. Cette opération s’est réalisée en respectant les attentes de chacun.

Logo CDR Cours d'eau

Opération groupée de restauration de la continuité écologique sur la Bave, le Mamoul et la Cère | Retour d'expérience

Dans le cadre d’une opération groupée, dix-neuf ouvrages ont été identifiés comme prioritaires pour le rétablissement de la continuité écologique sur les cours d’eau de la Bave, du Mamoul et de la Cère entre 2011 et 2012. Cette opération groupée a mis l’accent sur la concertation et l’accompagnement des propriétaires de la conception de l’ouvrage jusqu’à l’entretien après travaux. Des échanges fréquents ont eu lieu intégrant une participation active des propriétaires aux différentes étapes du projet.  Le succès du projet réside dans la quantité d’ouvrages aménagés sur un temps relativement court. Les retours des propriétaires diffèrent d’une opération à l’autre dans le cadre de ce projet groupé (majoritairement satisfaits). On observe des données encourageantes par la présence d’anguilles de petite taille et une augmentation de la population d’ombres et de truites. Les effacements ont permis,  au-delà du rétablissement de la continuité piscicole, de restaurer un linéaire d’habitat où des jeunes saumons ont pu être observés pour la première fois depuis 2013.

Logo CDR Cours d'eau

Travaux restauration morphologique et diversification d'habitats sur l'Èvre à la Jubaudière | Retour d'expérience

Le Syndicat mixte des bassins Evre-Thau-Saint Denis s'est engagé sur plusieurs opérations de restauration des cours d'eau dont la suppression d'ouvrages. Ces travaux visent à redonner la dynamique à l'Evre et ainsi améliorer l'auto-épuration grâce au rétrécissement du lit en période de basses eaux et à créer de nouveaux habitats pour les poissons et les invertébrés. Afin de mesurer l'efficacité des travaux, une pêche électrique avait été réalisée pour laquelle 14 espèces avaient été recensées. Parmi ces quatorze espèces, 8 font partie des 17 espèces théoriques du cours d'eau.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement partiel du seuil en aval du moulin Rabaud | Retour d'expérience

Le site du moulin Rabaud est constitué de deux seuils. Le seuil situé à l'amont a été effacé tandis que le seuil situé à l'aval a été  effacé partiellement. Le morceau de seuil conservé permet ainsi de garder une trace du patrimoine bâti. Le fonctionnement du cours d'eau est amélioré sur ce tronçon. Sa capacité d'auto curage est renforcée et le lit décolmaté. En revanche, en période de basses eaux le franchissement reste compliqué dû à une chute d'eau "naturelle" causée par l'affleurement du socle granitique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Abaissement du clapet et aménagement de radiers sur la Clouère au moulin d'Azac | Retour d'expérience

Le propriétaire du moulin a souhaité maintenir l'arrivée d'eau vers son moulin sans usage aujourd'hui. Ainsi, il a été décidé d'abaisser le clapet et de maintenir le niveau d'eau en fragmentant la hauteur de chute par l'aménagement de quatre radiers successifs à l'aval immédiat (zone peu profonde). Les travaux ont permis de restaurer la continuité piscicole et les niveaux d'eau sont maintenus.

Logo CDR Cours d'eau