Site français  Site anglais

volonté locale

Renaturation du Breuil à Langeais dans l'Indre et Loire | Retour d'expérience

Dans le cadre de l'aménagement du jardin de l'office du tourisme de Langeais porté par la Communauté de Communes Touraine nord-ouest, la commune de Langeais et le SIETABR ont souhaité contribuer à la mise en valeur paysagère du site en fixant un atterrissement naturellement formé par la rivière Breuil.  Cet aménagement, en plus d'améliorer  l'aspect paysager,  a permis de : diversifier les habitats aquatiques, améliorer l'écoulement des eaux à l'étiage et favoriser le décloisonnement de la rivière.

 

Logo CDR Cours d'eau

Travail d'adaptation à la continuité écologique au seuil du moulin de Chizé sur la Boutonne | Retour d'expérience

Suite à la rupture du seuil du moulin Chizé par une crue en 2010, le Syndicat mixte du Bassin de la boutonne a procédé au projet de réalisation d'une rampe en enrochement à la place du déversoir effondré puis à l'aménagement du canal d'amenée au moulin conserver un minimum d'eau en période d'étiage.  De plus, le projet a permis de retrouver une attractivité paysagère du canal d'amenée en centre-bourg,

 

Logo CDR Cours d'eau

La restauration du Dolloir: l'ancienne pisciculture d'Essises | Retour d'expérience

Un seuil constituait un point bloquant pour la continuité écologique. Ainsi, les propriétaires riverains ont mandaté la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et pour la Protection du Milieu aquatique afin de réaliser les travaux d’effacement du seuil. Les résultats post travaux ont montré une hausse de la densité d'espèces inféodées à ce type de cours d'eau. De plus, le site a pu être remis en état avec un certain nombre d'actions entrepris sur la végétation.

Logo CDR Cours d'eau

La restauration de la Durdent à Héricourt-en-Caux | Retour d'expérience

Ce site est abandonné depuis 1996. Cette pisciculture constitue un obstacle à la continuité écologique. Une série de travaux ont été réalisés. Le site actuel est composé de passerelles, une promenade permet également d'améliorer l'aspect paysager et sensibiliser les promeneurs aux enjeux inhérents à la continuité écologique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Contournement d'un plan d'eau de loisirs sur le Gratteloup au niveau de la commune de la Ville-aux-Clercs | Retour d'expérience

La commune de la Ville-aux-Clercs souhaitait vidanger le plan d'eau qui était envasé. Dans l'objectif d'un désenvasement plus pérenne, les partenaires techniques proposent de contourner le plan d'eau et de le déconnecter ainsi du réseau hydrographique. Le contournement du plan d’eau a permis de recréer les conditions naturelles d’écoulement de la rivière et de lutter contre le réchauffement de l’eau.Depuis que le plan d’eau a été déconnecté du cours d’eau, plus aucune vidange n’a été effectuée. Le plan d’eau est très fréquenté par les pêcheurs. Cette opération unique dans le département est toujours citée en exemple

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil du Moulin d'Hatrize sur l'Orne | Retour d'expérience

Le site n’ayant plus d’usage économique et n’étant plus entretenu, l’ouvrage et le déversoir se sont détériorés au fil du temps posant un problème de sécurité. La présence de ce seuil, haut de 2 m et dont l’influence était ressentie sur 5 km à l’amont, contribuait à la détérioration de la qualité du milieu. Après plusieurs années de discussions, la solution d’effacement total a finalement été retenue. Le projet regroupe de nombreux bénéfices écologiques. Les riverains sont également satisfaits du projet.

 

Logo CDR Cours d'eau

Démantelement de l'ouvrage du Pont Fourneau sur la Selle | Retour d'expérience

l’ouvrage  du Pont Fourneau, d’une hauteur de 2,3 m, était un ouvrage  ancien,  construit  pour  faire  fonctionner  le  moulin  attenant.  Ce  seuil,  totalement  infranchissable, était inutilisé et non entretenu.Le système de vannage et les jambages de l’ouvrage du  Pont  Fourneau  ont  été  démantelés.  Le  radier  du  seuil,  encore  en  bon  état,  a  été  conservé  afin d’éviter  toute  érosion  régressive  et  ce  en  raison  de  la  présence  d’infrastructures  routières  et  d’habitations à proximité.

 

Logo CDR Cours d'eau

Arasement d'un seuil sur le Corrèze au sein de l'agglomération de Tulle | Retour d'expérience

Un seuil empêchait la progression des canoës-kayaks. Dans l’objectif de mise en valeur touristique de la Corrèze, la communauté de commune a souhaité que l’ouvrage soit partiellement effacé pour favoriser les activités nautiques. Les travaux ont été un succès pour les kayakistes qui dispose alors d’un linéaire de 18,5 kilomètres de long. L'arasement du seuil favorise les espèces migratrices qui colonisent l'amont du cours d'eau en premier. Sur le secteur étudié, la Corrèze retrouve des variations de hauteurs d'eau et un changement de la granulométrie vers un substrat plus propice à la vie aquatique.

Logo CDR Cours d'eau

Suppression de l'étang de Condé-sur-Iton et restauration de zones humides | Retour d'expérience

Sur l'Iton de nombreux ouvrages infranchissables ont été recensés favorisant en plus des pressions agricoles une dégradation de la qualité de l'eau.  Par ailleurs, la succession d’ouvrages construits en amont et en aval de l’étang entraine un étagement important du cours d’eau (3,3 m sur 1,2 km de linéaires) et de nombreux dysfonctionnements du milieu : rupture de la continuité écologique, modification des habitats et peuplements aquatiques. En 2005, la mairie de Condé-sur-Iton lance une étude afin de curer et remettre en eau l’étang et ainsi lui rendre sa place historique au coeur du village.Ainsi, une restauration des habitats aquatiques tout en favorisant les usages sociorécréatifs est menée impliquant une suppression de deux ouvrages. Ce projet fait l'unanimité et est réussite.

 

Logo CDR Cours d'eau

Arasement d'un seuil industriel sur le Rhins | Retour d'expérience

L'étude hydraulique préalable au plan de prévention des risques d'inondation (PPRI) met en évidence qu'un ouvrage génère des débordements importants en amont, inondant un site industriel. Les crues survenues au début des années 2000 le confirment. Les travaux ont consisté en l'arasement de l'ouvrage et une stabilisation du massif des fondations. L'arasement du seuil permet de reconquérir la continuité écologique sur un linéaire de 4km. Aucun débordement pour la crue centennale n'a été observé. Le site est devenu une vitrine des actions de reconnexion des milieux et la commune est fière de s'être montrée précurseur dans ce type de projets innovants dans ce domaine.

Logo CDR Cours d'eau