Site français  Site anglais

cours d'eau de tête de bassin versant

Effacement partiel du seuil en aval du moulin Rabaud | Retour d'expérience

Le site du moulin Rabaud est constitué de deux seuils. Le seuil situé à l'amont a été effacé tandis que le seuil situé à l'aval a été  effacé partiellement. Le morceau de seuil conservé permet ainsi de garder une trace du patrimoine bâti. Le fonctionnement du cours d'eau est amélioré sur ce tronçon. Sa capacité d'auto curage est renforcée et le lit décolmaté. En revanche, en période de basses eaux le franchissement reste compliqué dû à une chute d'eau "naturelle" causée par l'affleurement du socle granitique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Suppression d'ouvrages sur la Moselotte | Retour d'expérience

La Moselotte est un affluent de la moselle. C'est un cours d'eau de montagne avec un fort potentiel écologique cependant celui-ci est impacté par de nombreux barrages qui étaient originellement liés à l'irrigation des prairies et au développement de l'hydroéléctricité. Trois seuils sans usages perturbaient le linéaire sur 6km  notamment à l'origine de zones de remous. Ces trois ouvrages dépourvus d'usages ont été supprimé. En plus des effacements, des mesures compensatoires ont été mises en place sur les berges dans l'objectif de répondre aux attentes de la trame verte. Ce projet a permis de concilier les usages locaux et les attentes de chacun avec la restauration de la continuité écologique. Un suivi scientifique minimal est mis en place dans le cadre du réseau de sites de démonstration. Des effets positifs sur la continuité piscicole ont déjà été observés.

Logo CDR Cours d'eau

La restauration de la Dhuys: l'ancien moulin de Ragrenet | Retour d'expérience

En raison du fort potentiel de zones de frayères pour les salmonidés, des travaux pour supprimer le seuil du moulin du Ragrenet qui était sans usage ont été entrepris. Les travaux se sont déroulés en deux phases. La première phase a consisté en la suppression de seuil et la seconde phase en a la restauration du site. 

Logo CDR Cours d'eau

Retour dans son talweg d'origine et restauration de la continuité écologique de la Coignardière | Retour d'expérience

Trois ouvrages sur la Coignardière constituent des blocage à la continuité écologique. L'opération choisie consiste en la remise du cours d'eau dans son talweg d'origine. Les aménagements réalisés rétablissent totalement la continuité écologique de la Coignardière sur 1 km. Ils aboutissent également, grâce à la remise en fond de talweg de son cours, à la restauration hydromorphologique d’un linéaire de près de 400 m. Le point faible de cet aménagement est la rectitude du tracé du lit dans son ancien talweg.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil de la Seine Granitière sur la Seine amont | Retour d'expérience

Le seuil de la Granitière sans usage depuis 1994 mesure 1,2 m de hauteur. Deux phases de travaux : effacement complet de l'ouvrage en 2009 et mise en place d'épis et de blocs pour diversifier les vitesses d'écoulement en 2010. Les résultats scientifiques montrent une montre une amélioration. L’effacement  de  cet  ouvrage  permet  de  décloisonner un tronçon de 6,8 km de long.

 

Logo CDR Cours d'eau

Aménagement du plan d'eau de la Sangsue et création d'un bras de contournement du Woigot | Retour d'expérience

Le plan d’eau de la Sangsue dans le département de Meurthe et Moselle était soumis à des envasements. La qualité de l’eau était devenue très médiocre impactant le paysage du site. S’agissant d’un plan d’eau très prisé par les riverains, une solution a été trouvée dans l’objectif de concilier l’aspect paysager et touristique du site avec la restauration des milieux aquatiques. En conséquence, le choix s’est porté sur un ensemble de travaux, dont une rivière de contournement en rive gauche et un reméandrage à l’amont du plan d’eau. Une série d’opérations a ainsi été réalisée : de la vidange du plan à la suppression de barrages en passant par l’installation de passe à poisson sur un seuil pour faciliter le franchissement de la faune piscicole. Les travaux ont également facilité la création d’une zone humide. Par conséquent, l’accès à la zone humide a été très apprécié des habitants de la commune. De nombreuses activités peuvent être maintenues et des passerelles ont également été aménagées.

 

Logo CDR Cours d'eau

Création d'un bras de contournement de plusieurs étangs sur le Fliez et restauration du marais de Contes | Retour d'expérience

Le Fliez alimente trois étangs successifs. Il longe les deux premiers en les alimentant par dérivation, puis est connecté directement au troisième étang. En aval de celui-ci, la continuité écologique est rompue par la présence d’un ouvrage hydraulique constitué d’une grille et d’une chute d’environ 0,30 m de hauteur.La connexion du Fliez avec les étangs provoque notamment une rupture de la continuité écologique, un apport de matières en suspension et de nutriments et le réchauffement des eaux.un projet de restauration ambitieux à l’échelle du marais afin de résorber l’ensemble des facteurs de perturbations identifiés est mis en place. La solution choisie pour le Fliez est le contournement du marais par la création d’un nouveau lit mineur. Pour les étangs, il s’agit de les désenvaser par curage afin d’améliorer leur capacité d’autoépuration et de diversifier les habitats aquatiques. Suite à la réalisation de ces travaux, le Fliez retrouve un fonctionnement hydraulique et écologique typique d’un ruisseau pépinière de tête de bassin.

 

Logo CDR Cours d'eau

Contournement d'un plan d'eau de loisirs sur le Gratteloup au niveau de la commune de la Ville-aux-Clercs | Retour d'expérience

La commune de la Ville-aux-Clercs souhaitait vidanger le plan d'eau qui était envasé. Dans l'objectif d'un désenvasement plus pérenne, les partenaires techniques proposent de contourner le plan d'eau et de le déconnecter ainsi du réseau hydrographique. Le contournement du plan d’eau a permis de recréer les conditions naturelles d’écoulement de la rivière et de lutter contre le réchauffement de l’eau.Depuis que le plan d’eau a été déconnecté du cours d’eau, plus aucune vidange n’a été effectuée. Le plan d’eau est très fréquenté par les pêcheurs. Cette opération unique dans le département est toujours citée en exemple

 

Logo CDR Cours d'eau

Restauration de la continuité écologique par remise de la rivière de Poix dans son talweg d'origine à Poix-de-Picardie | Retour d'expérience

Sur la commune de Pois-de-Picardie, deux seuils sans usages sont infranchissables. Ils ont de nombreuses conséquences sur système écologique et l'hydromorphologie du cours d'eau. La rivière Poix a fait l'objet d'un programme d'actions pour lutter contre les inondations. L'action de remise du cours d’eau dans son lit d’origine est privilégiée. Le passage du cours d’eau sur les parcelles communales est également bien accepté par la commune et l’AAPPMA, qui voient dans cette opération une valorisation des terrains (création d’un lieu de promenade) et du site de pêche. Les travaux ont permis de replacer le cours d’eau dans son fond de vallée, de restaurer la continuité piscicole de la rivière de Poix sur 2,1 km grâce au contournement des deux ouvrages, d’améliorer le transit sédimentaire et de restaurer les habitats sur 450 m.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement de vingt petits ouvrages et diversification du lit mineur du Couasnon | Retour d'expérience

Sur le Couasnon, vingt petits ouvrages ont été arasés. Ces ouvrages, sans usages depuis l’interdiction du pompage sur le Couasnon, provoquaient un envasement du cours d’eau qui avait entrainé la prolifération des végétaux aquatiques et un réchauffement de l’eau. L’abaissement des clapets des ouvrages a favorisé le désenvasement et les algues observées à la surface ont pu disparaitre.

 

Logo CDR Cours d'eau