Site français  Site anglais

Suivi des populations d'Aigles royaux dans les parcs nationaux français - Analyses et recommandations

Données du document
Structure(s) autrice(s)
Office français de la biodiversité - OFB
Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive - CEFE
Date d'édition
Type
Rapport d'étude
Nombre de pages
44
Contenu

L'Aigle royal (Aquila chrysaetos) est une espèce emblématique des parcs nationaux (PN) français, qui fait l'objet d'un suivi depuis les années 1970. Les 4 parcs nationaux (PN) partenaires de ce travail (Vanoise, Cévennes, Ecrins et Mercantour) souhaitent diminuer l’effort de suivi, tout en maintenant une veille efficace sur les populations. Pour les aider à atteindre leur objectif, le Cefe a réalisé un travail d’analyses des données historiques et d’exploration de stratégies d’échantillonnage afin de proposer des pistes d’évolution des protocoles de suivi de cette espèce.

Citation
Chambert T., Imberdis L., Bonet R., Perfus M., Siefert N., Cavailhes J., Fonderflick J., Malafosse J.P., Jailloux A., Besnard A., 2020. Suivi des populations d’Aigles royaux dans les parcs nationaux français, analyses et recommandations. Coopération OFB-Cefe. 44 pages.

Contexte et historique

Au vu des faibles effectifs d'aigles présents à la création des PN de montagne (Vanoise, Pyrénées, Cévennes, Ecrins, Mercantour), leurs équipes scientifiques ont choisi de mettre en oeuvre un suivi exhaustif de la reproduction des couples d'aigles présents sur leurs territoires respectifs.

Suite au regain démographique de l'espèce, il est devenu de plus en plus difficile de maintenir un tel effort de suivi, surtout dans le contexte de diversification des missions et de réduction des moyens qu'ont connu les PN ces dernières années. De plus, la pertinence d'un suivi axé uniquement sur la reproduction est aujourd'hui questionnée.

Les 4 PN partenaires de ce travail (Vanoise, Cévennes, Ecrins et Mercantour) souhaitent diminuer l'effort de suivi, tout en maintenant une veille efficace sur les populations. Pour les aider à atteindre leur objectif, le Cefe a réalisé un travail d'analyses des données historiques et d'exploration de stratégies d'échantillonnage afin de proposer des pistes d'évolution des protocoles de suivi de cette espèce.

Principaux résultats

Les courbes de détection (relation entre le temps de suivi et la probabilité de détection d'un couple) révèlent que l'effort requis, pour maintenir un suivi exhaustif tout en s'assurant une probabilité de détection élevée, est intenable pour les PN alpins.

Dans le PN des Cévennes, un suivi exhaustif est encore pertinent car (1) le nombre de couples à suivre reste relativement faible et (2) l'effort de suivi requis pour atteindre une probabilité de détection élevée est bien inférieur à celui nécessaire dans les PN alpins.

Il existe une relation inverse entre la taille de population d'aigles et la fécondité des couples (réponse de type densité dépendante). Cela suggère que la productivité (fécondité) des aigles ne peut pas être considérée (seule) comme un indicateur fiable de l'état de santé de la population. Le suivi de la reproduction n'est donc pas la priorité.

Les populations d'aigles royaux sont beaucoup plus sensibles aux perturbations affectant la survie (notamment la survie adulte) que celles qui impactent la reproduction. Il est donc important d'explorer la possibilité de suivre et d'estimer la survie des adultes. Dans cet objectif, nous avons lancé une étude pilote se basant sur la génétique.

Il est possible de détecter des déclins de population, de façon robuste, à partir d'un suivi non-exhaustif des couples et d'un effort relativement modéré.
La meilleure stratégie pour détecter des déclins consiste à suivre 10-15 couples chaque année, et d'investir un effort de suivi suffisant pour détecter les couples actifs. La clé est de s'assurer d'avoir une probabilité de détection supérieure à 90% pour tous les couples suivis une année donnée. En fin de document, nous proposons des recommandations spécifiques pour chaque PN.

À lire également

Concevoir des suivis de la biodiversité | Page éditoriale

Les parcs nationaux ont comme mission fondamentale de développer la connaissance et d’assurer un suivi scientifique de leurs patrimoines naturels au regard des changements globaux. Pour soutenir cet objectif, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) et le Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (Cefe) ont mis en place en 2018 une coopération visant à leur fournir un appui méthodologique et statistique pour la mise en œuvre d’opérations scientifiques (inventaires, suivis, etc.).  
 

Lac Mercantour
Périmètre du document
Emprise géographique
Nationale
Zone
France entière
Statut de protection ENP
Parcs nationaux (zones coeur) et réserves intégrales de parcs nationaux
Parcs nationaux (aires d'adhésion)
Langue du document
Français
Cadre réglementaire
Directive Oiseaux (DO)
Groupes d'espèces
Oiseaux
Domaines d'action
Données et connaissances
Communication et sensibilisation
Activités
'Gestion d'espaces naturels et/ou espèces