Site français  Site anglais

Effets écotoxicologiques des contaminants aquatiques

La connaissance des effets (éco-)toxiques des contaminants est nécessaire pour une juste évaluation des risques environnementaux et sanitaires. 

Effets des substances chimiques sur les organismes aquatiques (produits détergents pour lave vaisselle)

Le potentiel écotoxique - ou la dangerosité - de 25 formulations de produits détergents pour lave vaisselle envers les organismes aquatiques a été évalué dans le cadre d’une étude expérimentale en laboratoire réalisée par l’Ineris entre 2009 et 2010. Cette étude s’inscrivait dans le prolongement de travaux réalisés conjointement par l’Institut national de la consommation (INC), les Agences de l’eau et l’Ineris en 2006 sur les produits lessiviels, pour lesquels l’INC avait souhaité, en plus des essais d’efficacité, ajouter une composante environnementale. Le rapport paru en 2011 montre notamment que l’utilisation des liquides de rinçage peut avoir une part significative dans la toxicité des bains de lavage générés Il a abouti à certaines recommandations en vue d’améliorer le processus d’évaluation pour l’obtention de l’Ecolabel européen concernant les produits détergents.

Pressions à l’origine du phénomène d’eutrophisation

L’Ifremer a déterminé, par modélisation, les "bassins récepteurs" marins des principaux fleuves français de la façade Manche-Atlantique, et de leurs rôles respectifs dans l'eutrophisation phyto-planctonique des masses d'eau DCE et des sous-régions DCSMM. 

L’université de Tours travaille actuellement à l’évaluation des apports de N et de P d’origine fluviatiles vers les plans d’eau.

Enfin, depuis mi-2015, une expertise scientifique collective, pilotée par le CNRS (InEE) en partenariat avec l’IFREMER, l’INRA et l’IRSTEA, a débuté afin de clarifier la définition de l’eutrophisation en prenant en compte les besoins et enjeux opérationnels pour l’action publique. L’analyse produira un état des lieux critique des connaissances scientifiques certifiées au plan européen et mondial sur les causes et mécanismes d’eutrophisation des eaux et identifiera les verrous scientifiques nécessitant l’acquisition de nouvelles connaissances qui pourraient faire l’objet de recherches supplémentaires.
L’expertise a pour objectif de servir de base scientifique en vue d’améliorer la cohérence des modalités de mise en œuvre des différentes directives concernées (Directive nitrates, DCE, DCSMM et DERU).
 
Pour en savoir plus:
Thématique 6 de la feuille de route « Qualité de l’eau et territoires ruraux »