Coûts

Installation d’un dispositif de franchissement piscicole sur le seuil de la prise d’eau de Lestreuz sur le Léguer | Retour d'expérience

L’ouvrage de Lestreuz comporte une prise d’eau et représente le premier ouvrage sur le Léguer depuis l’estuaire. Cet ouvrage fait obstacle à la continuité écologique notamment lors des faibles marnages pour l’anguille. Le site est fréquenté pour les activités nautiques comme le canoë-kayak, la pratique peut s’avérer dangereuse lors de basses eaux au droit de l’ouvrage. Le choix s’est orienté sur la réalisation d’une échancrure et l’installation d’un dispositif de franchissement pour améliorer la continuité piscicole. Celui-ci permet également de maintenir des débits suffisants pour assurer le prélèvement pour l’usage AEP. La nouvelle prise d’eau pour le captage d’eau potable est très efficace, elle peut être stoppée à tout moment en cas de pollution. L’usage d’eau potable a également pu être facilité, les débits sont suffisants pour permettre le prélèvement directement dans le Léguer. Ainsi, la mise aux normes de la pompe n’a pas nécessité de coût qui aurait été élevé avec la mise en place d’un pompage souterrain.

Logo CDR Cours d'eau

Arasement du seuil de Sainte-Marie sur la Roanne | Retour d'expérience

Au niveau de la commune de Dampniat, un seuil d’une hauteur de 1,90 m engendre une retenue d’environ 150 m. Cet ouvrage est situé au tout début de l’axe de migration de la Roanne, à deux kilomètres seulement de la confluence. Il constitue un véritable verrou qui bloque la remontée des poissons migrateurs.  En conséquence, le seuil est arasé. Cette opération permet le rétablissement de la continuité écologique. Plusieurs dizaines de kilomètres de frayères potentielles de grands salmonidés sont réouvertes. Déchargés des obligations d’entretien et en conformité avec la règlementation, les propriétaires sont satisfaits de l’opération.

 

Logo CDR Cours d'eau

Arasement du vannage du moulin de Réveillon et réaménagement du lit mineur de la Blaise | Retour d'expérience

Sur la commune de Dreux, la continuité écologique est interrompue par la présence d’un seuil de moulin d’une hauteur d’environ 1,50 m. L’ouvrage est infranchissable par les poissons même lorsque les vannes sont maintenues ouvertes. La présence de cet ouvrage favorise le ralentissement des écoulements et le réchauffement de l’eau et entraîne des phénomènes d’eutrophisation et d’envasement. En accord avec le propriétaire, le choix de l'opération s'est orienté sur une suppression de l'ouvrage. La suppression a permis de rétablir la continuité écologique sur 4 km. Bien que l’accès au site soit peu aisé, les riverains manifestent néanmoins leur satisfaction face aux résultats. Au vu de l’amélioration du peuplement piscicole, les pêcheurs locaux montrent également leur contentement vis-à-vis des travaux. De même, déchargé des obligations d’entretien du vannage, le propriétaire de l’ouvrage se déclare satisfait.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil des Brosses sur le Soanan | Retour d'expérience

Le seuil des Brosses, haut de 2,2 m, est un ouvrage hydraulique ancien qui permettait d’irriguer les cultures et prairies riveraines, via un bief. La retenue formée par le seuil est complètement engravée et colmatée en surface par un dépôt de sédiments fins. 2009. La solution d’effacement total est retenue au détriment de l’équipement (pour des raisons de coûts et d’absence d’usage) et de l’arasement (parce que le site ne présente pas de risque d’érosion régressive dommageable). L'effacement du seuil a permis de rouvrir 2,5 km de cours d'eau et de zones de frayères potentielles pour la truite fario.La libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments est rétablie entre cette partie du Soanan et l'Azergues.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du plan d'eau de Coupeau sur le Vicoin et réaménagement du lit mineur | Retour d'expérience

l'ouvrage fait obstacle à la continuité écologique et constitue un véritable piège à sédiments. Le plan d’eau est eutrophe. L'ouvrage est démantelé. Le site de Coupeau étant un lieu de loisirs, des aménagements  récréatifs  et  touristiques  comme  des sentiers balisés, des passerelles, des platelages (planchers bois sur pilotis) seront aménagés sur l’ensemble du site en 2010. Pour la mairie, ce projet est une réussite, le budget a été respecté. L'effacement du plan d'eau semblait la solution économiquement durable sur le plan financier car les coûts d'entretien devenaient de plus en plus fréquents et de plus en plus onéreux.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil de Chelles Basse sur le Miodet | Retour d'expérience

De nombreux ouvrages hydrauliques sont présents sur la rivière Miodet dans le Puy-de-Dôme. On en dénombre une trentaine. Parmi ces ouvrages, on recense le seuil de Chelles Basse. Celui-ci était vétuste et présentait des risques d'effondrement. L'ouvrage a alors été effacé. L'installation d'une passe à poisson aurait nécessité un certain entretien qui la propriétaire ne souhaitait pas assumer. Les objectifs de l'opération ont été accomplis. Des oppositions sont néanmoins survenues de la part de certains riverains qui regrettaient que l'aspect patrimonial du seuil n'ait pas été considéré.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement d'un seuil à la Roche d'Alès sur la Dême | Retour d'expérience

17 ouvrages font obstacle à la continuité écologique sur la Dême. Le propriétaire de l'ouvrage à la Roche d'Alès, face à la vétusté de l'ouvrage et au coût de son aménagement pour sa mise en conformité a opté pour l'effacement total du seuil. L'effacement a permis la réapparition d'une diversité d'habitat en amont de l'ouvrage : diversité des écoulements, hétérogénéité granulométrique, diversité des profils en travers. Après les travaux, le propriétaire a installé en compensation des microseuils de 10 à 20 cm.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement des seuils du moulin Vert et du moulin Canard sur l'Ourcq | Retour d'expérience

Sur l'Ourcq, les seuils du moulin Vert et du moulin Canard ont été effacés. Les seuils avaient des hauteurs de chute de respectivement 1,63 mètre et 1,60 mètre. Ces ouvrages étaient sans usage et ont permis de décharger les propriétaires de l'entretien de ces derniers. Effectivement, les embâcles se coinçaient régulièrement dans les seuils, et représentaient un coût non négligeable. Ainsi, les propriétaires ont très rapidement adhéré au projet et ont révélé être très satisfaits de la suppression. L'effacement de ces deux ouvrages a restauré la continuité écologique sur 36 km de cours d'eau.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du barrage de l'ancien moulin Maurice sur le Ventron | Retour d'expérience

Le barrage de l'ancien moulin Maurice sur le Ventron dans les Vosges, ouvrage appartenant à la commune de Cornimont, présentait des signes de vétusté. Cet ouvrage était abandonné depuis l'arrêt de l'activité de tissage dans les années 1950. Son manque d'entretien provoquait des désagréments liés au maintien des berges bétonnés et aux enjeux environnants (route, habitations). Sa mise aux normes devenait donc primordiale. Afin de s'affranchir des coûts de mise aux normes de l'ouvrage, la commun de Cornimont a opté pour un effacement. En conséquence, les propriétaires sont satisfaits de la suppression de l'ouvrage et ont estimé que l'investissement réalisé pour supprimer l'ouvrage est nettement inférieur à celui nécessaire à sa mise aux normes. L'effacement de l'ouvrage a permis le rétablissement de la continuité écologique sur environ deux kilomètres.

Logo CDR Cours d'eau

Démantèlement de neuf ouvrages sur le cours de l'Aa | Retour d'expérience

Le décloisonnement de l'Aa représente un enjeu important pour le rétablissement de la libre circulation des espèces piscicoles notamment pour l'anguille, la truite de mer, la truite fario et la lamproie fluviatile. Les ouvrages sur le secteur représentaient un risque d'aggravation des inondations en cas de crue même lorsque les vannes étaient maintenus ouvertes. De plus, la plupart des ouvrages présentaient un état de vétusté important générant un risque pour la sécurité des biens et des personnes. Ainsi, des travaux ont pu être réalisés sur neuf ouvrages sans usages dont huit démantèlements.  L'objectif de pérennisation de la situation existante en termes de continuité écologique a été atteint. Cette opération a également permis de réduire le risque d'inondation.

Logo CDR Cours d'eau