Site français  Site anglais

contexte forestier

Abaissement du clapet et aménagement de radiers sur la Clouère au moulin d'Azac | Retour d'expérience

Le propriétaire du moulin a souhaité maintenir l'arrivée d'eau vers son moulin sans usage aujourd'hui. Ainsi, il a été décidé d'abaisser le clapet et de maintenir le niveau d'eau en fragmentant la hauteur de chute par l'aménagement de quatre radiers successifs à l'aval immédiat (zone peu profonde). Les travaux ont permis de restaurer la continuité piscicole et les niveaux d'eau sont maintenus.

Logo CDR Cours d'eau

Travaux de renaturation et d'amélioration des écoulements du ruisseau de la Sagne | Retour d'expérience

le Syndicat Célé - Lot médian a des travaux le 28 août 2018, avec pour objectifs de limiter les débordements de la Sagne en période de crue et de renaturer le cours d’eau en amont du bourg. La Sagne a alors été remise dans son ancien lit. Un champs d'expansion de crue a été créé. Ces opérations ont permis de retrouver une capacité du lit de la Sagne plus importante et donc permettre le passage d’un plus gros volume d’eau en période de hautes eaux.
Les travaux ont été réalisés sur un linéaire total de 380 ml.

Logo CDR Cours d'eau

Des travaux "continuité" et "rivière" dans le Cantal | Retour d'expérience

Les travaux ont consisté à la mise en place d'une passe à poissons sur le seuil de la station d'eau potable de Martory sur la Ressègue pour rétablir la continuité picicole sur ce tronçon. Ce seuil permet l'alimentation en eau potable des communes de Saint-Constant et Saint-Etienne-de-Maurs. Pour permettre le pompage de l’eau, une vanne a  été installée, en remplacement de l’ancien seuil, sa fermeture permet de retenir l’eau en amont au droit du puits de captage ; l’ouverture de cette vanne mobile permet à l’inverse d’évacuer les sédiments s’accumulant dans la retenue. Enfin, les travaux ont permis de respecter le débit réservé en aval du captage. En parallèle, des travaux ont été menés sur la ripisylve et sur les "points d'abreuvement".

 

Logo CDR Cours d'eau

Suppression d'ouvrages sur la Moselotte | Retour d'expérience

La Moselotte est un affluent de la moselle. C'est un cours d'eau de montagne avec un fort potentiel écologique cependant celui-ci est impacté par de nombreux barrages qui étaient originellement liés à l'irrigation des prairies et au développement de l'hydroéléctricité. Trois seuils sans usages perturbaient le linéaire sur 6km  notamment à l'origine de zones de remous. Ces trois ouvrages dépourvus d'usages ont été supprimé. En plus des effacements, des mesures compensatoires ont été mises en place sur les berges dans l'objectif de répondre aux attentes de la trame verte. Ce projet a permis de concilier les usages locaux et les attentes de chacun avec la restauration de la continuité écologique. Un suivi scientifique minimal est mis en place dans le cadre du réseau de sites de démonstration. Des effets positifs sur la continuité piscicole ont déjà été observés.

Logo CDR Cours d'eau

La restauration de la Dhuys: l'ancien moulin de Ragrenet | Retour d'expérience

En raison du fort potentiel de zones de frayères pour les salmonidés, des travaux pour supprimer le seuil du moulin du Ragrenet qui était sans usage ont été entrepris. Les travaux se sont déroulés en deux phases. La première phase a consisté en la suppression de seuil et la seconde phase en a la restauration du site. 

Logo CDR Cours d'eau

La restauration du Dolloir: l'ancienne pisciculture d'Essises | Retour d'expérience

Un seuil constituait un point bloquant pour la continuité écologique. Ainsi, les propriétaires riverains ont mandaté la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et pour la Protection du Milieu aquatique afin de réaliser les travaux d’effacement du seuil. Les résultats post travaux ont montré une hausse de la densité d'espèces inféodées à ce type de cours d'eau. De plus, le site a pu être remis en état avec un certain nombre d'actions entrepris sur la végétation.

Logo CDR Cours d'eau

La restauration de la Durdent à Héricourt-en-Caux | Retour d'expérience

Ce site est abandonné depuis 1996. Cette pisciculture constitue un obstacle à la continuité écologique. Une série de travaux ont été réalisés. Le site actuel est composé de passerelles, une promenade permet également d'améliorer l'aspect paysager et sensibiliser les promeneurs aux enjeux inhérents à la continuité écologique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Retour dans son talweg d'origine et restauration de la continuité écologique de la Coignardière | Retour d'expérience

Trois ouvrages sur la Coignardière constituent des blocage à la continuité écologique. L'opération choisie consiste en la remise du cours d'eau dans son talweg d'origine. Les aménagements réalisés rétablissent totalement la continuité écologique de la Coignardière sur 1 km. Ils aboutissent également, grâce à la remise en fond de talweg de son cours, à la restauration hydromorphologique d’un linéaire de près de 400 m. Le point faible de cet aménagement est la rectitude du tracé du lit dans son ancien talweg.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement d'étangs sur la Bildmuehle et le Krappenthal | Retour d'expérience

La Bildmuehle et le Krappenthal sont des rivières avec de nombreux plans d’eau implantés le long du linéaire altérant la qualité de l’eau. Le projet a consisté à effacer plusieurs ouvrages qui permettaient la formation de ces étangs. L’un des objectifs à travers la suppression des ouvrages était de limiter le réchauffement en aval de ces étangs. La suppression a permis de répondre à cet objectif. Les suivis sont également en adéquation avec les objectifs de départ concernant les aspects piscicoles et sédimentaires.

 

Logo CDR Cours d'eau

Contournement d'un plan d'eau de loisirs sur le Gratteloup au niveau de la commune de la Ville-aux-Clercs | Retour d'expérience

La commune de la Ville-aux-Clercs souhaitait vidanger le plan d'eau qui était envasé. Dans l'objectif d'un désenvasement plus pérenne, les partenaires techniques proposent de contourner le plan d'eau et de le déconnecter ainsi du réseau hydrographique. Le contournement du plan d’eau a permis de recréer les conditions naturelles d’écoulement de la rivière et de lutter contre le réchauffement de l’eau.Depuis que le plan d’eau a été déconnecté du cours d’eau, plus aucune vidange n’a été effectuée. Le plan d’eau est très fréquenté par les pêcheurs. Cette opération unique dans le département est toujours citée en exemple

 

Logo CDR Cours d'eau