cours d'eau de plaine

Effacement de l’ouvrage du Moulin de la Leuleune et restauration hydromorphologique sur la Hem | Retour d'expérience

La Hem est une rivière de première catégorie piscicole (truite de mer, saumon), classé en liste 1 et 2 du L- 214. le seuil du moulin de la Leuleune d'une hauteur de chute de 1,80 m et sans usage, racheté par l'agence de l'eau, perturbait la migration des espèces piscicoles. Le seuil effacé et le reméandrage du lit ont permis de restaurer la continuité écologique et de lutter contre les inondations, comme observé suite à la crue quinquennale. Les riverains sceptiques au départ se sont finalement rendus compte que cette démarche pouvait avoir un impact positif sur les inondations.

Les suivis écologiques réalisés montrent le retour immédiat  de la truite de mer et du saumon  grâce aux habitats restaurés dans l'ancienne zone de retenue et l'extension du front de colonisation de ces poissons migrateurs . Ce site fait l'objet d'un suivi scientifique minimal pour lequel plusieurs compartiments (biologiques, physiques) sont suivis de manière régulière jusqu'en 2023.

Sur cet axe, de nombreux autres ouvrages ont fait l’objet de travaux de restauration de la continuité écologique. Au total, 23 km de cours d’eau ont été restaurés et les migrateurs, dont notamment les lamproies, colonisent aujourd’hui l’ensemble du linéaire jusqu’à l’aval du gué d’Audenfort qui constituait jusqu'à début 2021 la limite du front de colonisation.

Logo CDR Cours d'eau

Démolition totale de l’usine Yoplait, effacement et remise à ciel ouvert du Matz sur la commune de Ressons-sur-Matz | Retour d'expérience

La rivière du Matz qui a été fortement artificialisée bénéficie d’un programme ambitieux d'éco quartier couplé avec la restauration de la continuité écologique et la reconnexion de la zone d'expansion des crues. Le projet sur le site de Yoplait se démarque par le niveau de son linéaire et par la particularité de son passé industriel aujourd’hui totalement effacé au profit d’une rivière vivante et visible.

Logo CDR Cours d'eau

Mise en place d’une rampe multispécifique sur le moulin de la commune de la Chaussée d’Ivry et sur le clapet d’Oulins sur la Vesgre | Retour d'expérience

Les deux ouvrages hydrauliques, sans usages, situés dans la commune de la Chaussée d'Ivry sur la Vesgre, non classée,  constituent les premiers obstacles en aval pour la continuité piscicole.  Les travaux de restauration se sont orientés sur des dispositifs de franchissement de type rampe rustique pour conserver un aspect patrimonial et une qualité paysagère au site. Suite à une évaluation de sa fonctionnalité , l'aménagement  sur un des ouvrages s'est révélé infranchissable par les poissons et nécessitera des ajustements.

Logo CDR Cours d'eau

Installation d’un canal de contournement au moulin du Cirque sur le Leff | Retour d'expérience

Le moulin du Cirque, situé sur  le Leff dans la commune de Lanleff, a été classé comme prioritaire d’un point de vue de la continuité piscicole. Le déversoir constitue un véritable point bloquant à l’aval et a des impacts conséquents sur la ligne d’eau et la migration des espèces piscicoles. Il était le lieu où les gens pouvaient venir voir sauter les saumons bloqués au pied en attendant les premières crues l’hiver. Après des échanges avec la propriétaire, le choix s’est orienté vers une passe multi-espèces de type rivière de contournement. Parallèlement le propriétaire riverain, en faveur de la préservation du patrimoine, a donné son accord pour la réalisation du bras de contournement via sa propriété qui jouxtait l’ancrage du déversoir.

logo cdr

Installation d’un dispositif de franchissement au moulin de Cornillas sur la Barguelonne | Retour d'expérience

Le seuil du moulin était sans usage. Le site a un intérêt patrimonial et esthétique important et très fréquenté par les promeneurs qui viennent  pique-niquer aux abords du moulin. Les élus ne souhaitaient pas que le seuil soit effacé. Finalement, l’aspect visuel du dispositif de franchissement piscicole est très populaire auprès des riverains qui apprécient notamment l’aspect esthétique rendu par les petites cascades de la rampe.
Pendant les travaux, de nombreux arbres avaient été coupés, ce qui inquiétait les promeneurs. Depuis, la végétation a repoussé laissant place à un espace au vert très apprécié. Résultat positif en ce qui concerne la remontée de l'anguille.

Logo CDR Cours d'eau

Installation d’un dispositif de franchissement piscicole sur le seuil de la prise d’eau de Lestreuz sur le Léguer | Retour d'expérience

L’ouvrage de Lestreuz comporte une prise d’eau et représente le premier ouvrage sur le Léguer depuis l’estuaire. Cet ouvrage fait obstacle à la continuité écologique notamment lors des faibles marnages pour l’anguille. Le site est fréquenté pour les activités nautiques comme le canoë-kayak, la pratique peut s’avérer dangereuse lors de basses eaux au droit de l’ouvrage. Le choix s’est orienté sur la réalisation d’une échancrure et l’installation d’un dispositif de franchissement pour améliorer la continuité piscicole. Celui-ci permet également de maintenir des débits suffisants pour assurer le prélèvement pour l’usage AEP. La nouvelle prise d’eau pour le captage d’eau potable est très efficace, elle peut être stoppée à tout moment en cas de pollution. L’usage d’eau potable a également pu être facilité, les débits sont suffisants pour permettre le prélèvement directement dans le Léguer. Ainsi, la mise aux normes de la pompe n’a pas nécessité de coût qui aurait été élevé avec la mise en place d’un pompage souterrain.

Logo CDR Cours d'eau

Installation d’un dispositif de franchissement piscicole au droit du barrage de l’usine st Michel à Amiens sur la Somme. | Retour d'expérience

Les objectifs de la Dreal gestionnaire de l'ouvrage sont de restaurer la circulation des poissons migrateurs et d'améliorer la gestion des crues  au droit de l'usine dans la ville d'Amiens, tout en tenant compte de l'intégration paysagère du site situé en secteur classé. Suite à la mise en place de la rampe à macro-rugosités, le retour de  nombreuses espèces piscicoles  a été constaté dès 2020 à la station de comptage. De plus ces travaux permettent à nouveau la circulation de l’eau et des sédiments sous l’usine, grâce à un dispositif de vannage manoeuvrable et automatisé .

Cette opération témoigne de la multi-fonctionnalité des aménagements, respectant les enjeux hydrauliques, paysagers, de biodiversité et d’adaptation au changement climatique (lutte contre les îlots de chaleur), dans un centre-ville urbain et un périmètre RAMSAR au sein duquel le fleuve Somme est pleinement intégré.

Logo CDR Cours d'eau

Arasement du seuil du pont Paillard sur un bras secondaire de l'Aume | Retour d'expérience

Les seuils présents sur le linéaire induisent une fragmentation du cours d'eau. Le cours d’eau est envasé, encaissé et eutrophisé. Les écoulements et le substrat sont très homogènes. le syndicat a souhaité expérimenter l’enlèvement des madriers sur le seuil de pont Paillard. Afin d'éviter une érosion régressive, la structure en béton du seuil est maintenue. Les mesures topographiques réalisées en 2009 ont montré que le profil en long du lit semble stabilisé sur ce tronçon. Aucune érosion régressive n’est constatée. Cette problématique, sensible auprès des agriculteurs, n’a pas fait l’unanimité, c’est pourquoi les radiers en béton ont été conservés, permettant la réversibilité de l’opération. Le bilan s’avère finalement positif puisque le SIAC et les agriculteurs n’ont constaté aucune modification du rendement des cultures à proximité de la zone d’influence de l’ancienne retenue.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil du Moulin d'Hatrize sur l'Orne | Retour d'expérience

Le site n’ayant plus d’usage économique et n’étant plus entretenu, l’ouvrage et le déversoir se sont détériorés au fil du temps posant un problème de sécurité. La présence de ce seuil, haut de 2 m et dont l’influence était ressentie sur 5 km à l’amont, contribuait à la détérioration de la qualité du milieu. Après plusieurs années de discussions, la solution d’effacement total a finalement été retenue. Le projet regroupe de nombreux bénéfices écologiques. Les riverains sont également satisfaits du projet.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement partiel de conq seuils sur le ruisseau du Bagas | Retour d'expérience

Les seuils successifs de Guillen, Piquet, Gaubert,Gaston, Faguet – mesurant entre 0,6 et 2 m de hauteur  –  sont  situés  près  de  la  confluence  du  Bagas avec l’Agout et entraîne la création de retenus. La solution d'arasement des seuils a été retenu. L'arasement des cinq seuils a permis une reconnection de l'aval du Bagas avec l'Agout sur 1,5 km de linéaire de cours d'eau. Le retour d'une diversité de faciès est constaté avec l'apparition de mouilles et radiers.

Logo CDR Cours d'eau