Site français  Site anglais

inondation

Effacement du barrage de Kernansquillec sur le Leguer | Retour d'expérience

Le barrage, d’une hauteur de 15 mètres, créait une retenue d’eau d’environ 1,5 kilomètre de long. Malgré la présence d’un ascenseur à poissons, il était difficilement franchissable pour le saumon et constituait un obstacle infranchissable pour l’anguille. L'activité du barrage a cessé en 1965. Pour la suppression du barrage, une série de travaux a été réalisée pour progresser sans créer d'impacts. Dans l’ensemble, les résultats visibles, mais non quantifiés des différents compartiments (qualité de l’eau, état écologique…) sont très satisfaisants.

Logo CDR Cours d'eau

Suppression de l'étang de Condé-sur-Iton et restauration de zones humides | Retour d'expérience

Sur l'Iton de nombreux ouvrages infranchissables ont été recensés favorisant en plus des pressions agricoles une dégradation de la qualité de l'eau.  Par ailleurs, la succession d’ouvrages construits en amont et en aval de l’étang entraine un étagement important du cours d’eau (3,3 m sur 1,2 km de linéaires) et de nombreux dysfonctionnements du milieu : rupture de la continuité écologique, modification des habitats et peuplements aquatiques. En 2005, la mairie de Condé-sur-Iton lance une étude afin de curer et remettre en eau l’étang et ainsi lui rendre sa place historique au coeur du village.Ainsi, une restauration des habitats aquatiques tout en favorisant les usages sociorécréatifs est menée impliquant une suppression de deux ouvrages. Ce projet fait l'unanimité et est réussite.

 

Logo CDR Cours d'eau

Démantelement et ouverture de quatre vannages sur la Vence | Retour d'expérience

Le fonctionnement naturel de la Vence est modifié par la présence de onze ouvrages sans usages. La non-concertation lors de la manoeuvre des vannages présente un risque d'aggravation des inondations. Les propriétaires et les élus restent très attachés à leur ouvrage et souhaitent à l'unanimité les conserver. Grâce au discours argumenté de l'équipe du syndicat de rivière, trois propriétaires acceptent de tenter l'expérience et de laisser les vannages ouverts. Ainsi, les vannes sont maintenues ouvertes sur deux ouvrages vétustes et deux vannages peuvent être démantelés. Les suivis mettent en évidence une augmentation de la diversité des habitats du lit mineur notamment en termes de vitesses d'écoulement et de profondeur.

Logo CDR Cours d'eau

Arasement d'un seuil industriel sur le Rhins | Retour d'expérience

L'étude hydraulique préalable au plan de prévention des risques d'inondation (PPRI) met en évidence qu'un ouvrage génère des débordements importants en amont, inondant un site industriel. Les crues survenues au début des années 2000 le confirment. Les travaux ont consisté en l'arasement de l'ouvrage et une stabilisation du massif des fondations. L'arasement du seuil permet de reconquérir la continuité écologique sur un linéaire de 4km. Aucun débordement pour la crue centennale n'a été observé. Le site est devenu une vitrine des actions de reconnexion des milieux et la commune est fière de s'être montrée précurseur dans ce type de projets innovants dans ce domaine.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement des seuils du moulin Vert et du moulin Canard sur l'Ourcq | Retour d'expérience

Sur l'Ourcq, les seuils du moulin Vert et du moulin Canard ont été effacés. Les seuils avaient des hauteurs de chute de respectivement 1,63 mètre et 1,60 mètre. Ces ouvrages étaient sans usage et ont permis de décharger les propriétaires de l'entretien de ces derniers. Effectivement, les embâcles se coinçaient régulièrement dans les seuils, et représentaient un coût non négligeable. Ainsi, les propriétaires ont très rapidement adhéré au projet et ont révélé être très satisfaits de la suppression. L'effacement de ces deux ouvrages a restauré la continuité écologique sur 36 km de cours d'eau.

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du seuil de Carayon sur le Thoré | Retour d'expérience

Dans le cadre du PAPI, cinq sites sont retenus pour la mise en place d'actions de gestion des inondations dont le seuil de Carayon sur le Thoré. En concertation avec les élus, les habitants et les services de l'Etat, le solution de l'effacement est retenue. Grâce à la suppression du seuil, trois kilomètres de linéaire de cours d'eau ont été réouverts. La diversité des faciès créée par le retour d'écoulements plus hétérogènes permet la reconstitution d'habitats "courants" favorables aux espèces de poissons rhéophiles. La suppression du seuil induit également un réel abaissement de la ligne d'eau, il n'est cependant pas encore possible de constater l'effet de l'effacement sur les inondations puisqu'aucune crues n'a encore eu lieu depuis la réalisation des travaux.

Logo CDR Cours d'eau

Démantèlement de neuf ouvrages sur le cours de l'Aa | Retour d'expérience

Le décloisonnement de l'Aa représente un enjeu important pour le rétablissement de la libre circulation des espèces piscicoles notamment pour l'anguille, la truite de mer, la truite fario et la lamproie fluviatile. Les ouvrages sur le secteur représentaient un risque d'aggravation des inondations en cas de crue même lorsque les vannes étaient maintenus ouvertes. De plus, la plupart des ouvrages présentaient un état de vétusté important générant un risque pour la sécurité des biens et des personnes. Ainsi, des travaux ont pu être réalisés sur neuf ouvrages sans usages dont huit démantèlements.  L'objectif de pérennisation de la situation existante en termes de continuité écologique a été atteint. Cette opération a également permis de réduire le risque d'inondation.

Logo CDR Cours d'eau

Effacements des seuils du moulin Vert et du moulin Pasteur sur le Gland dans la ville d’Hirson | Retour d'expérience

Les crues importantes survenues en 1993 et 2011 ont causés de nombreux dégats, ce qui a incité les gestionnaires à mettre place certaines actions pour lutter contre les inondations dont l'effacement de deux seuils (seuil pasteur et moulin vert) situés en tête de bassin versant sur la commune d'Hirson. Les objectifs comprenaient plusieurs volets : l' aspect écologique à travers le rétablissement de la continuité écologique sur au moins 3,5 km de distance mais également l'aspect sédimentaire. La rivière en ce lieu est passé d'un plan d'eau à des écoulements diversifiés.  Parallèlement, les berges ont été re végétalisées pour donner un aspect plus naturel au paysage.

Logo CDR Cours d'eau

Dérasement de trois seuils sur la rivière Le Barbenan | Retour d'expérience

Sur le Barbenan, trois anciens seuils de dérivation sans usage ont été effacés. Les propriétaires n'avaient pas la volonté d'équiper leur ouvrage, car ces deniers n'avaient plus d'usages aujourd'hui. Les seuils constituaient des points bloquants pour la migration piscicole. Un des objectifs était aussi d'améliorer l'état des populations de truite sauvage. Grâce à ces travaux, 8 km de cours d'eau ont été rouverts et 6000 m2 de frayères rendues accessibles . Les ouvrages induisaient également une dégradation de la qualité de l'eau, une dégradation de l'habitat et un colmatage du substrat. Les travaux ont par ailleurs contribué à une amélioration de la qualité paysagère et à la réduction du risque d'inondation en amont des anciens ouvrages.

Pour lire la plaquette sur l'opération.

Pour voir la vidéo.

Visuel Rex - Retour d'expérience

SAGE et TVB, des synergies existantes à approfondir - n°43 | Rencontres | décembre 2016

Le séminaire « Schémas d’aménagement et de gestion des eaux & Trame verte et bleue : quelles synergies pour les continuités écologiques ? » de 2016 a été l’occasion pour les acteurs des politiques de l’eau et de la biodiversité, en particulier animateurs de Sage et de TVB, d’échanger afin d’améliorer les complémentarités de ces deux démarches.

Rencontres43_SageTVB_2016_couv