Site français  Site anglais

concertation

Aménagement d'un bras de contournement conservant un clapet qui maintient artificiellement une zone humide d'intérêt sur la Clouère | Retour d'expérience

La Clouère ne permet pas une bonne circulation piscicole ni sédimentaire, le clapet utilisé pour détourner une partie des eaux confère une zone humide en amont du bourg peuplé de roselières, peupleraies et prairies inondables. Il paraissait alors totalement inenvisageable d'effacer l'ouvrage.  Le choix de l'opération s'est alors orienté sur un bras de contournement permettant à la Clouère de relier le bief de moulin à l'aval du clapet.  Ainsi, un linéaire de méandres a été aménagé. Il permet de diriger un flux d'eau suffisant vers le moulin tout en conservant le clapet existant. La zone humide en amont est maintenue et la création de méandres a permis de rallonger le temps de parcours de l'eau et d'adoucir la pente entre le bief et la rivière.

 

Logo CDR Cours d'eau

Renaturation du Breuil à Langeais dans l'Indre et Loire | Retour d'expérience

Dans le cadre de l'aménagement du jardin de l'office du tourisme de Langeais porté par la Communauté de Communes Touraine nord-ouest, la commune de Langeais et le SIETABR ont souhaité contribuer à la mise en valeur paysagère du site en fixant un atterrissement naturellement formé par la rivière Breuil.  Cet aménagement, en plus d'améliorer  l'aspect paysager,  a permis de : diversifier les habitats aquatiques, améliorer l'écoulement des eaux à l'étiage et favoriser le décloisonnement de la rivière.

 

Logo CDR Cours d'eau

Passe rustique sur le déversoir du Moulin d'Artannes sur l'Indre | Retour d'expérience

Les travaux entrepris ont consisté à aménager le déversoir du moulin pour le rendre franchissable grâce à l'installation d'une passe rustique et de la réfection de son système de vannage. l'écoulement a pu être diversifié, le linéaire de cours d'eau allongé, la hauteur de berge diminuée.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement partiel du seuil en aval du moulin Rabaud | Retour d'expérience

Le site du moulin Rabaud est constitué de deux seuils. Le seuil situé à l'amont a été effacé tandis que le seuil situé à l'aval a été  effacé partiellement. Le morceau de seuil conservé permet ainsi de garder une trace du patrimoine bâti. Le fonctionnement du cours d'eau est amélioré sur ce tronçon. Sa capacité d'auto curage est renforcée et le lit décolmaté. En revanche, en période de basses eaux le franchissement reste compliqué dû à une chute d'eau "naturelle" causée par l'affleurement du socle granitique.

 

Logo CDR Cours d'eau

Abaissement du clapet et aménagement de radiers sur la Clouère au moulin d'Azac | Retour d'expérience

Le propriétaire du moulin a souhaité maintenir l'arrivée d'eau vers son moulin sans usage aujourd'hui. Ainsi, il a été décidé d'abaisser le clapet et de maintenir le niveau d'eau en fragmentant la hauteur de chute par l'aménagement de quatre radiers successifs à l'aval immédiat (zone peu profonde). Les travaux ont permis de restaurer la continuité piscicole et les niveaux d'eau sont maintenus.

Logo CDR Cours d'eau

Retour dans son talweg d'origine et restauration de la continuité écologique de la Coignardière | Retour d'expérience

Trois ouvrages sur la Coignardière constituent des blocage à la continuité écologique. L'opération choisie consiste en la remise du cours d'eau dans son talweg d'origine. Les aménagements réalisés rétablissent totalement la continuité écologique de la Coignardière sur 1 km. Ils aboutissent également, grâce à la remise en fond de talweg de son cours, à la restauration hydromorphologique d’un linéaire de près de 400 m. Le point faible de cet aménagement est la rectitude du tracé du lit dans son ancien talweg.

 

Logo CDR Cours d'eau

Restauration de la continuité écologique par remise de la rivière de Poix dans son talweg d'origine à Poix-de-Picardie | Retour d'expérience

Sur la commune de Pois-de-Picardie, deux seuils sans usages sont infranchissables. Ils ont de nombreuses conséquences sur système écologique et l'hydromorphologie du cours d'eau. La rivière Poix a fait l'objet d'un programme d'actions pour lutter contre les inondations. L'action de remise du cours d’eau dans son lit d’origine est privilégiée. Le passage du cours d’eau sur les parcelles communales est également bien accepté par la commune et l’AAPPMA, qui voient dans cette opération une valorisation des terrains (création d’un lieu de promenade) et du site de pêche. Les travaux ont permis de replacer le cours d’eau dans son fond de vallée, de restaurer la continuité piscicole de la rivière de Poix sur 2,1 km grâce au contournement des deux ouvrages, d’améliorer le transit sédimentaire et de restaurer les habitats sur 450 m.

 

Logo CDR Cours d'eau

Restauration de la continuité écologique sur la Créquoise et ses affluents dans le bassin de la Canche | Retour d'expérience

Sur la Créquoise, un seuil est présent tous les 740 m en moyenne et sur l’Embryenne tous les 650 m. Ces ouvrages, d’une hauteur moyenne de 0,90 m, sont difficilement franchissables voire infranchissables par les poissons, notamment par la truite de mer, le saumon, l’anguille ou la truite fario.Depuis 2005, de nombreux ouvrages sur la Créquoise ont été arasés ou aménagés en concertation avec les propriétaires. Suite aux travaux, 42 km de cours d'eau ont été restaurés.

 

Logo CDR Cours d'eau

Effacement du plan d'eau de Coupeau sur le Vicoin et réaménagement du lit mineur | Retour d'expérience

l'ouvrage fait obstacle à la continuité écologique et constitue un véritable piège à sédiments. Le plan d’eau est eutrophe. L'ouvrage est démantelé. Le site de Coupeau étant un lieu de loisirs, des aménagements  récréatifs  et  touristiques  comme  des sentiers balisés, des passerelles, des platelages (planchers bois sur pilotis) seront aménagés sur l’ensemble du site en 2010. Pour la mairie, ce projet est une réussite, le budget a été respecté. L'effacement du plan d'eau semblait la solution économiquement durable sur le plan financier car les coûts d'entretien devenaient de plus en plus fréquents et de plus en plus onéreux.

 

Logo CDR Cours d'eau

Arasement du seuil des Treize Saules sur la Quilienne | Retour d'expérience

Le seuil des Treize Saules était un ouvrage en très mauvais état, mesurant 2,10 m de hauteur.L’ouvrage n’est plus utilisé depuis plus d’une décennie.la solution d’effacement total apparait la plus efficace pour répondre aux objectifs de sécurité et de continuité écologique. Les pêches réalisées  indiquent une augmentation des densités d’individus de truite et de chabot dans l’emprise de l’ancienne retenue.Dès 2010, la fédération de pêche observe, sur la
station suivie située dans l’ancienne zone de retenue, la reproduction avérée de truite fario.

 

 

Logo CDR Cours d'eau