Site français  Site anglais

poissons migrateurs

Restauration de la continuité piscicole : exemple de deux aménagements avec maintien des ouvrages sur la Véore-Amont | Retour d'expérience

Le seuil situé dans le centre ville de Chabeuil a été aménagé en 2010. Cet ouvrage joue un rôle pour le maintien du profil en long.Le choix s'est porté sur une reconstitution du lit naturel par une série de seuils de stabilisation. Le seuil de la prise du canal des Moulins,seuil de stabilisation du profil en long déjà présent sur les cartes de Cassini a été aménagé, suite aux contestations des usagers. Le syndicat a souhaité donc se rabattre sur un scénario de conservation et d'équipement de l'ouvrage. L'ouvrage a été dimensionné pour la Truite fario, les Anguilles, les Vairons et les Loches franches.

 

Logo CDR Cours d'eau

Aménagement de la franchissabilité piscicole sur le seuil des Pompiers au centre de Charlieu | Retour d'expérience

Seuil situé en zone urbanisée soumise au risque inondation, le syndicat a veillé à ne pas augmenter les niveaux d'eau. Par ailleurs, situé en zone touristique à proximité de monuments classés, l'aménagement a nécessité un soin particulier en termes d'insertion paysagère. En conséquence, une passe à poissons a été créée en plus des enrochements nécessaires à la reconstruction du seuil.

 

Logo CDR Cours d'eau

Réalisation de deux passes à poissons sur la commune de Bonneuil-Matours | Retour d'expérience

Deux passes à poissons ont été mises en place sur la Vienne au niveau de barrages hydroélectriques privés. L'objectif principal de ce projet était d'assurer la libre circulation des poissons migrateurs, notamment pour les lamproies marines et les aloses.  Des zones de frayères ont été identifiées à 25 km en amont des ouvrages réalisés là où celles-ci étaient absentes auparavant. La mise en place des batardeaux a induit des matières en suspension alors qu'il y avait une zone de baignade à proximité.

 

Logo CDR Cours d'eau

Restauration des ouvrages de Marestay sur la commune de Matha | Retour d'expérience

L'ouvrage répartiteur de débit était vétuste et dangereux , une série de travaux a été réalisée sur ce seuil : le vannage a été remplacé, le déversoir a été reconstruit par un enrochement maçonné et les digues et les berges ont été confortées. Les observations post travaux montrent que le lit qui était auparavant envasé est devenu très vite caillouteux grâce à une circulation d'eau plus dynamique du fait de la connexion permanente avec les cours bas.

 

Logo CDR Cours d'eau

Deux moulins au fil de l'eau et en série sur un même bief, création d'un bras de contournement pour restaurer la continuité écologique au moulin de Rouille et d'une rampe piscicole au moulin du Breuil | Retour d'expérience

Un bras de contournement d'une vingtaine de mètres a été aménagé dans une prairie permettant aux poissons de passer de l'amont vers l'aval et évitant le moulin de Rouille. Des blocs rocheux ont été posés pour répartir le débit, éviter un creusement du lit, tout en favorisant l'oxygénation de l'eau par les remous. Les résultats post travaux montrent une bonne reprise de la végétation même au bief du moulin de rouille (cours d'eau plus impacté par le bétail). l'aménagement améliore la continuité écologique et reste fonctionnel malgré le passage de plusieurs crues. En parallèle, des clôtures ont été installées pour éviter que le bétail ne piétine les rives.

 

Logo CDR Cours d'eau

Aménagement d'un moulin en faveur de la continuité écologique et de la prévention des inondations sur la commune de Condat-Sur-Vienne | Retour d'expérience

Le site impactait la continuité écologique et était soumis à des inondations. Le propriétaire n'utilisant plus la force motrice de l'eau a choisi la solution optimale pour rétablir la continuité écologique : l'effacement de l'ouvrage et le comblement du bief. Plusieurs bénéfices ont pu être tirés de ces travaux notamment une revalorisation de l'aspect paysager.

Logo CDR Cours d'eau

Retour dans son talweg d'origine et restauration de la continuité écologique de la Coignardière | Retour d'expérience

Trois ouvrages sur la Coignardière constituent des blocage à la continuité écologique. L'opération choisie consiste en la remise du cours d'eau dans son talweg d'origine. Les aménagements réalisés rétablissent totalement la continuité écologique de la Coignardière sur 1 km. Ils aboutissent également, grâce à la remise en fond de talweg de son cours, à la restauration hydromorphologique d’un linéaire de près de 400 m. Le point faible de cet aménagement est la rectitude du tracé du lit dans son ancien talweg.

 

Logo CDR Cours d'eau

Contournement d'un plan d'eau de loisirs sur le Gratteloup au niveau de la commune de la Ville-aux-Clercs | Retour d'expérience

La commune de la Ville-aux-Clercs souhaitait vidanger le plan d'eau qui était envasé. Dans l'objectif d'un désenvasement plus pérenne, les partenaires techniques proposent de contourner le plan d'eau et de le déconnecter ainsi du réseau hydrographique. Le contournement du plan d’eau a permis de recréer les conditions naturelles d’écoulement de la rivière et de lutter contre le réchauffement de l’eau.Depuis que le plan d’eau a été déconnecté du cours d’eau, plus aucune vidange n’a été effectuée. Le plan d’eau est très fréquenté par les pêcheurs. Cette opération unique dans le département est toujours citée en exemple

 

Logo CDR Cours d'eau

Restauration de la continuité écologique par remise de la rivière de Poix dans son talweg d'origine à Poix-de-Picardie | Retour d'expérience

Sur la commune de Pois-de-Picardie, deux seuils sans usages sont infranchissables. Ils ont de nombreuses conséquences sur système écologique et l'hydromorphologie du cours d'eau. La rivière Poix a fait l'objet d'un programme d'actions pour lutter contre les inondations. L'action de remise du cours d’eau dans son lit d’origine est privilégiée. Le passage du cours d’eau sur les parcelles communales est également bien accepté par la commune et l’AAPPMA, qui voient dans cette opération une valorisation des terrains (création d’un lieu de promenade) et du site de pêche. Les travaux ont permis de replacer le cours d’eau dans son fond de vallée, de restaurer la continuité piscicole de la rivière de Poix sur 2,1 km grâce au contournement des deux ouvrages, d’améliorer le transit sédimentaire et de restaurer les habitats sur 450 m.

 

Logo CDR Cours d'eau

Arasement du seuil de Sainte-Marie sur la Roanne | Retour d'expérience

Au niveau de la commune de Dampniat, un seuil d’une hauteur de 1,90 m engendre une retenue d’environ 150 m. Cet ouvrage est situé au tout début de l’axe de migration de la Roanne, à deux kilomètres seulement de la confluence. Il constitue un véritable verrou qui bloque la remontée des poissons migrateurs.  En conséquence, le seuil est arasé. Cette opération permet le rétablissement de la continuité écologique. Plusieurs dizaines de kilomètres de frayères potentielles de grands salmonidés sont réouvertes. Déchargés des obligations d’entretien et en conformité avec la règlementation, les propriétaires sont satisfaits de l’opération.

 

Logo CDR Cours d'eau