Site français  Site anglais

[Restitutions] Élaboration du plan national migrateurs amphihalins

Données de l'événement
Organisateur(s)
Office français de la biodiversité - OFB
Ministère de la Transition écologique - MTE
Ministère de l'Agriculture et de l'alimentation - MAA
Contact
benedicte.valadou (a) ofb.gouv.fr
-

Afin de co-construire le futur plan national en faveur des migrateurs amphihalins (PNMA), 3 rendez-vous ont été proposés aux acteurs impliqués. En septembre 2020, le premier séminaire, destiné aux acteurs de l'État de la métropole, a permis d'engager la démarche. Le second, organisé les 21 et 22 janvier 2021, s'adressait aux parties prenantes de la métropole. Une session dédiée aux acteurs ultramarins et axée sur les espèces diadromes d'Outre-Mer sera programmée fin 2021.

    Des rencontres pour construire le plan national

    Retrouvez les documents de restitution disponibles pour chaque session.

    Session 1 - 14/15/17 septembre 2020 - À destination de la sphère administrative de l’État

    Participants ciblés : représentants du MTE, du MAA, des Dreal, des Dirm, des DDT, des agences de l’eau et de l’OFB

    Objectifs

    • Partager le cadre d’élaboration du PNMA et les premiers travaux effectués (d’où part-on ? où va-t-on ? Quel calendrier ? Quelle méthode ?)
    • Partager des retours d’expérience des dispositifs actuels et des actions réalisées dans leur cadre (comment s’inspirer des expériences réussies ?)
    • Engager la formulation des grandes orientations de ce plan (quels grands objectifs pour quels résultats ?) qui seront débattues lors d'un nouveau séminaire, début 2021, avec les parties prenantes.

    Programme

    Lundi 14/09

    • Ouverture de la réunion
    • Introduction : les objectifs et règles du séminaire
    • Présentation du cadre d’élaboration du PNMA
    • Brise-glace et appropriation des outils numériques
    • Présentation et échanges sur les premiers travaux de concertation
    • Conclusion

    Mardi 15/09 - Cycle d’ateliers par thème

    Jeudi 17/09 - Cycle d’ateliers par thème et restitution

    Session 2 - 21/22 janvier 2021 - à DESTINATION DES PARTIES PRENANTES EN MéTROPOLE

    Participants ciblés : ensemble des acteurs impliqués sur le sujet : administrations centrale et déconcentrée, collectivités territoriales, associations de protection de l’environnement, gestionnaires d’espaces naturels, Agences de l’eau, OFB, professionnels des secteurs économiques concernés (pêche, électricité, aquaculture, sport de plein air, agriculture…), laboratoires de recherche…

    Objectifs

    • Partager l’état des lieux, les enjeux et les pressions qui pèsent sur les populations de migrateurs
    • Discuter et valider les grandes orientations du futur plan
    • Être force de proposition pour l’identification d’actions réalistes et quantifiables à soutenir à l’échelle nationale, à moyen terme

    Programme

    Jeudi 21/01

    Vendredi 22/01

    Restitution du séminaire

    Séminaire d’élaboration du PNMA à destination des parties prenantes (2 mars 2021)

    SESSION 3 - AU FIL DE L’EAU - à DESTINATION DES ACTEURS ULTRAMARINS

    L’ensemble des départements et régions d’outre-mer présente 47 espèces de poissons diadromes, en majorité amphidromes. A titre de comparaison, il y a 12 espèces identifiées comme diadromes présentes en métropole.

    Participants ciblés : ensemble des acteurs de l’Outre-mer impliqués sur le sujet (DEALs, collectivités territoriales, CRPMEM, associations de protection de l’environnement, gestionnaires d’espaces naturels, Offices de l’eau, OFB, EDF, fédérations de pêche, bureaux d’études spécialisés, laboratoires de recherche…)

    Objectifs

    • Faire connaissance entre acteurs concernés par les migrateurs amphihalins en Outre-mer et échanger sur les travaux engagés ;
    • Partager les constats et les besoins pour faire un état des lieux de la situation actuelle ;
    • Formuler des propositions spécifiques au territoire en faveur d’une meilleure gestion de ces espèces et du continuum terre-mer.

    Informations pratiques

    Une première mission a été organisée par l’OFB en Guyane et en Martinique dans le cadre de l’élaboration du volet ultramarin du PNMA qui prend en compte les espèces des territoires d’outre-mer pour lesquelles le code de l’environnement s’applique.
    Les premiers ateliers de concertation ont eu lieu les 20 et 21 octobre 2020.
    Une session sera organisée en 2021 pour la Guadeloupe où la circulation active du virus COVID19 a rendu le déplacement impossible.
    Une mission consacrée à la région Océan Indien sera prochainement organisée.
    A l’issue de ces différents temps de concertation, une rencontre ad-hoc devrait être programmée (à l'automne 2021) pour une mise en commun avec les autres départements d’outre-mer, qui constituera le socle du volet ultramarin du PNMA.

    Restitutions

    Compte-rendu atelier Guyane (20 octobre 2020)

    Compte-rendu atelier Martinique (21 octobre 2020)

    Compte-rendu atelier Guadeloupe (25 février 2021)

    Compte-rendu atelier Mayotte (16 mars 2021)

    Compte-rendu atelier La Réunion (25 mars 2021)

    Synthèse des rencontres

    Réflexions sur le Plan national migrateurs amphihalins (PNMA) - Rencontres organisées auprès de l’ensemble des acteurs impliqués de métropole et d’outre-mer - n°80 | Rencontres | mai 2021

    L’élaboration du Plan national en faveur des migrateurs amphihalins (PNMA) s’inscrit dans une démarche de co-construction associant l’ensemble des acteurs concernés. C'est dans ce but que différentes rencontres avec les acteurs de métropole et d'Outre-mer se sont tenues de septembre 2020 à mars 2021. Compte-rendu.

     Rencontres80_2021_Migrateurs amphihalins_couv

    Aller plus loin

    Plan national en faveur des migrateurs amphihalins (PNMA) | Page éditoriale

    Le ministère de la Transition écologique (MTE) et le ministère de l'Agriculture et de l'alimentation (MAA) ont confié à l'Office français de la biodiversité (OFB) l’élaboration d'un plan national en faveur des poissons migrateurs amphihalins. Initiée en 2020, la démarche repose sur une co-construction impliquant les administrations concernées et les parties prenantes. Elle devrait aboutir sur un plan approuvé fin 2021.

    Les poissons migrateurs ou amphihalins et la restauration des cours d’eau | Page éditoriale

    Saumon, anguille, esturgeon, lamproies, aloses... Les populations de poissons grands migrateurs subissent un déclin continu depuis plusieurs décennies. Certaines d’entre elles figurent aujourd’hui sur la liste rouge mondiale des espèces menacées. La présence d’obstacles à la migration, l’altération de la qualité de l’eau et de leurs habitats ainsi que la surpêche en sont les principales causes.